Feeds:
Articles
Commentaires

manuIntervention de Manuel Labbé suite à l’intervention du collectif de « la garenne » durant le conseil municipal du 15 octobre 2018

D’abord, il me parait important de mettre en avant le fait que dans cette assemblée municipale, la majorité permet aux migrants et au collectif de s’exprimer ; c’est rendre hommage à la « maison commune » qu’est la mairie et nous pouvons regretter qu’il n’en soit pas de même dans toutes les instances de ce territoire.

L’enjeu était pourtant majeur puisqu’il s’agissait de pouvoir interpeller l’ensemble des maires de l’agglomération dans le contexte imminent de l’évacuation du hameau des Brouettes et d’en appeler à la solidarité de toutes les communes de la Métropole pour trouver des solutions d’hébergement provisoires et/ou d’urgence après le 13 octobre.

Nous regrettons évidemment qu’il n’y ait toujours pas de solution trouvés pour tous. Nous entendons aujourd’hui la décision de justice prononcée en août, mais nous continuons de dénoncer ce scandale d’un Etat qui fait honte à la France et à ses valeurs héritées des Lumières et de la Déclaration des Droits de L’Homme et du Citoyen, elles-mêmes ayant inspirées la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme de laquelle se déclare la Convention de Genève relative aux droits des réfugiés et au droit d’asile. Lire la suite »

Publicités

1689779_750560548290046_987069526_n Intervention d’Hélène Klein au conseil municipal du 15 octobre 2018, concernant la délibération présentant le PADD.             

Le PADD est un document cadre qui définit les orientations générales d’urbanisme et d’aménagement retenues pour le développement futur de l’ensemble d’un territoire. Il présente ainsi un projet politique qui doit répondre aux besoins et enjeux de ce territoire en matière d’urbanisme, d’environnement et de développement économique et social.

Il résulte aussi des échanges intervenus avec les communes et les habitants de la Métropole sur l’identification des enjeux et orientations prioritaires.

Chacun, chacune doit avoir les moyens de vivre et travailler dans notre agglomération.  Et la vallée de la Seine reste un atout. Lire la suite »

1689779_750560548290046_987069526_nIntervention d’Hélène Klein au conseil municipal du 15 octobre 2018, concernant la motion « Les Républicains » (lien), rejeté par le conseil municipale, portant sur la sécurité des HDR.

Votre groupe d’élu.e.s « Les Républicains » nous présentent ce soir une motion concernant l’insécurité des Hauts de Rouen. Lors de notre précédent conseil du mois de juin vous aviez porté le même sujet un peu différemment…

On ne peut pas vous reprocher de ne pas vous intéresser à la situation difficile des habitants de ce quartier ! Mais vous tâtonnez beaucoup sur les réponses. C’est aussi lié à votre erreur d’analyse.

Vous constatez en effet que des actions sont menées à la fois dans le renouvellement urbain et dans la politique de la ville de ces quartiers prioritaires. Vous dites que les conditions ne sont pas réunies pour aider les acteurs sociaux à réussir leur mission, pour garantir la sécurité.

Mais qui a réduit les moyens d’assurer la tranquillité publique en supprimant la police de proximité ? Qui a réduit les effectifs de la police Nationale ? Nicolas Sarkozy toujours membre de votre parti ! Lire la suite »

manuIntervention de Manuel Labbé, en soutien à la motion Décidons Rouen – PCF, adopté, portant sur le transport en commun au conseil municipal du 15 octobre 2018

20181009 – DR – PCF – Motion d’urgence – Pour une tarification solidaire des t.._

Nous apparaissons évidemment en soutien de cette motion avec une co-signature que l’on retrouve dans l’intervention que j’ai faite il y a une semaine en conseil métropolitain au sujet du rapport de la SOMETRAR gestionnaire historique d’une partie de l’offre de transport en commun de l’agglomération rouennaise avec le métro et aujourd’hui gérée par la TCAR.

L’argumentaire que j’ai porté pour le groupe métropolitain PCF rejoint donc cette motion soumise au débat aujourd’hui, notamment sur les 3 conditions rappelées pour développer l’usage du transport en commun avec une tarification d’abord solidaire (cad basée sur une tarification sociale sur le modèle de ce que nous avons obtenu pour la restauration scolaire – le nous étant pluriel  évidemment chers camarades écolo et socialistes !). Il est essentiel d’insister parmi ces 3 conditions sur l’importance première de renforcer notre réseau, de le densifier, d’élargir ses dessertes sur tout le territoire métropolitain, d’étendre son amplitude horaire (pour nos concitoyens aux horaires atypiques et aux étudiants noctambules). Cela passe bien entendu par le maintien de notre capacité  d’investissement. J’ai lourdement insisté là-dessus (bien que le Président Sanchez, inattentif à mes propos, ne m’ait repris que sur ce sujet alors que j’abordai ensuite la question de la gratuité). Lire la suite »

Voeu présenté par le groupe des élu-es communistes Conseil municipal du 15 octobre 2018

Lors du 74ème anniversaire de la Libération de Rouen ce 30 août 2018 au Monument des Martyrs de la résistance un nouveau protocole a écarté de la cérémonie officielle les représentant.e.s des organisations, syndicales, associatives et élu.e.s des groupes politiques qui n’ont pu déposer leurs gerbes qu’après la fin de l’hommage des autorités officielles et après l’hymne national.

Ceci est une atteinte à une longue tradition de rassemblement des différentes sensibilités participantes dans le protocole des cérémonies sur notre ville. Nous la désapprouvons totalement . Il est en effet d’un devoir impérieux de démontrer le sens véritable du combat patriotique antifasciste et républicain de toute cette armée de l’ombre tombée fièrement face à l’ennemi. Lire la suite »

Motion présentée par le groupe Communiste et adopté par Conseil municipal du lundi 15 octobre 2018

Le gouvernement dans une volonté à la fois centralisatrice et austéritaire a décidé d’expérimenter en Normandie la fusion des académies de Rouen et Caen pilotées par un recteur unique ainsi que la fusion des CROUS. Nous avons eu l’occasion de débattre sur des motions d’urgence de notre groupe qui alertaient sur les conséquences négatives de ces choix.

Il n’est pas étonnant que certains veuillent poursuivre aujourd’hui dans cette logique en voulant imposer la fusion intégration de nos universités normandes. Cette volonté prend place à côté de la sélection renforcée à l’université, dont Parcoursup est le symbole, unique réponse à l’accroissement du nombre d’étudiants dont les effectifs ont progressé de 17% en 5 ans dans notre région, alors que celui-ci nécessiterait au contraire le déploiement de moyens financiers et humains plus importants. Lire la suite »

Rouen Mag: tribune des élus communistes

Nous avons souhaité, localement, une consultation large et démocratique sur la future organisation de la semaine scolaire qui va s’achever par un vote courant octobre. Le gouvernement n’a pas souhaité assumer son rôle, renvoie aux communes une décision qui relève de la cohérence éducative nationale. La question des « Rythmes »  réunit parents, enseignants, et personnels autour de l’intérêt de l’enfant. C’est la préoccupation qui devrait motiver nos choix d’organisation, tout comme le maintien d’activités périscolaires de qualité et accessibles à tous gratuitement. Nous sommes attachés, pour notre part, à l’importance pédagogique des matinées scolaires, reconnues les plus propices aux apprentissages. Pour autant, nous n’oublions pas que le critère des effectifs par classe est tout aussi essentiel pour un travail de qualité. Souhaitons qu’un taux de participation important au vote et ce qui s’en dégagera contribue à renforcer les conditions de la réussite scolaire pour tous. Quel que soit ce choix, la mobilisation sera nécessaire pour défendre les moyens de notre école publique menacés par l’austérité gouvernementale comme l’attestent les 2600 suppressions de postes d’enseignants annoncés.