Feeds:
Articles
Commentaires

Communiqué du groupe des élu-e-s communistes

Les élu-e-s communistes de Rouen s’associent à la douleur des familles des victimes, du peuple et des progressistes américains face à la tuerie qui vient de se produire à Orlando et dont le caractère homophobe se confirme.
Hélène Klein Adjointe au Maire en charge de la lutte contre les discriminations et le groupe des élu-es communistes ont demandé que le drapeau arc en ciel soit hissé aujourd’hui sur la mairie de Rouen en témoignage de notre solidarité.
Nous participerons également au rassemblement de solidarité qui est organisé ce soir à 19h30 place de l’Hôtel de ville à l’appel de l’association Gay’T Normande.
La terreur et la haine ne triompheront pas.

Tribune Rouen Magazine

Groupe des élu-es communistes /FDG de la ville de Rouen

La République est debout !

imageNotre pays vient de vivre des attentats terribles. La France est meurtrie et notre jeunesse a été durement touchée. Il faut empêcher que de tels actes puissent se reproduire et pour cela, des moyens renforcés sont indispensables aux services publics de la justice, de la police, mais aussi de l’éducation pour protéger les Français et la démocratie.
Sécurité et démocratie vont de pair, il ne peut y avoir de sécurité en affaiblissant la démocratie, nous devrons y veiller. Le piège tendu par les terroristes, consistant à semer l’effroi, doit être évité. Le terrorisme ne sera efficacement combattu que si nous restons une société ouverte, solidaire qui combat l’exclusion sous toutes ses formes. Refusons toute stigmatisation de la communauté musulmane qui n’a rien à voir avec cette barbarie. Vaincre le terrorisme durablement suppose aussi de s’attaquer aux causes du chaos au Moyen Orient. Constatons lucidement que ce terrorisme signe l’échec de 15 ans de guerre. De nouveaux objectifs sous mandat de l’ONU doivent être définis autour de la reconstruction de ces pays, le retour des réfugiés et la mise en place d’une coalition agissant pour établir une paix durable.

Rouen le 16/11/2015

imageL’annonce de la suspension de l’attribution du colis de Noël par la ville aux 7000 séniors ne résidant pas en maison de retraite suscite incompréhension et colère ainsi qu’une déception légitime parmi les habitants de notre ville et au-delà.

Depuis 2009 notre majorité municipale a souhaité que la ville instaure l’attribution d’un colis de Noël sans discrimination à tous les rouennais de plus de 70 ans en faisant la demande, alors que précédemment ce colis distribué par les comités de quartiers ne concernaient que 1500 d’entre eux.

Ce colis qui est associé à un spectacle de fin d’année ne saurait certes résumer l’action de la municipalité en direction des seniors. La ville développe tout au long de l’année une politique ambitieuse en direction des rouennais et rouennaises de plus de 60 ans avec notamment les activités et services de la maison des ainés, le soutien aux clubs de personnes âgées, la construction d’une nouvelle résidence en 2014 et la rénovation engagée des maisons de retraite…

L’attachement à ce colis de fin d’année est tout autant dans le contenu de celui-ci qui est apprécié que dans le geste qu’il représente. La distribution du colis elle-même constitue un moment de convivialité qui est perçu à juste titre comme une marque de solidarité de la ville à l’égard des aînés dont certains sont isolés et ne peuvent participer aux diverses actions proposées par ailleurs.

Les effets des baisses des dotations de l’Etat que fait subir le gouvernement aux collectivités depuis 2014, notamment sur le fonctionnement des services et le budget de la ville sont de plus en plus visibles et concrets. Nous ne cessons de dénoncer pour notre part ces baisses massives. D’autant qu’elles servent à financer notamment le CICE qui est un échec économique et social très couteux, sans effet sur l’emploi et l’activité économique mais très juteux pour les dividendes de certains actionnaires.

Cela a conduit les groupes Communistes et Décidons Rouen à prendre leurs responsabilités en n’approuvant pas en l’état le budget 2015 de la ville ce que nous confirmerons en ne votant pas la décision modificative budgétaire.

Certes notre ville comme toutes les communes, qui sont nombreuses à interpeller le gouvernement sur les effets désastreux de cette politique d’austérité, doit adapter son budget aux recettes réelles. Mais nous considérons que le service public communal et les actions de solidarité de la ville doivent être préservés en toutes circonstances. C’est pourquoi la suspension du colis de Noël est une mauvaise décision, prise sans concertation, que nous continuons à ne pas approuver.

Nous demandons au Maire de rétablir le colis de Noël pour tous les seniors de la ville. Nous présenterons un vœu en ce sens au Conseil municipal du 09/11/15.

 

Nous sommes comme les rouennais attachés à la présence de la foire Saint Romain dans la ville. En raison des restrictions de sécurité renforcées après l’incendie du pont Mathilde et de l’aménagement des quais rive gauche souhaité par les rouennais l’installation des manèges n’est plus possible sur ce site. Pour autant le nouvel emplacement aménagé sur l’esplanade St Gervais pérennise la présence en ville de la Foire. Cet emplacement a été aménagé afin d’accueillir les manèges dans de bonnes conditions pour les forains et les visiteurs. Ce site est aujourd’hui connu et fréquenté très largement. La desserte par les transports en commun est par ailleurs facilitée avec la ligne Teor.
Nous pouvons comprendre les craintes qui s’expriment suite à ce déménagement après plus de 30 années passées sur les quais de Rouen. Le départ des boulevards au début des années 80 fut aussi à l’époque un motif d’inquiétude pour la profession vite dissipé.
Aujourd’hui la raison doit l’emporter, le blocage de la ville et l’occupation des quais doivent cesser. Les rouennais et les habitants de notre agglomération qui sont pour beaucoup des visiteurs réguliers de la foire ne comprendraient pas d’être les victimes principales de cette situation. Il y a urgence à créer les conditions de la réussite de la prochaine édition de la foire. Des propositions ont été faites par la ville et la Métropole, celles ci doivent faciliter les accès et la fréquentation du site. Nous avons pour notre part proposé une gratuité des transports en commun aux horaires de la foire pour encourager l’accès au site à partir des parkings relais et sur la ligne Teor avec des navettes cadencées. Un bilan organisationnel et financier sera effectué en commun par les forains et les collectivités afin de tirer les enseignements de cette première édition sur l’esplanade St Gervais.
Le dialogue doit vite prendre le pas sur toutes formes de violence avec l’objectif commun que puisse se tenir une belle et populaire foire St Romain.

Rouen le 13 octobre 2015

image

Les élus communistes sont pleinement engagés dans la journée d’action du samedi 19 septembre 2015 initiée par l’Association des Maires de France et qui mobilisera des dizaines de milliers d’élu-e-s de toutes tendances pour s’opposer aux baisses des dotations de l’Etat aux communes et collectivités territoriales à hauteur de 28 MD€ d’ici à 2017.

Pour notre ville les dotations diminueront de plus de 3M€ à nouveau en 2016 et 2017 après avoir été déjà amputées d’1,5 m€ en 2014, et de 3,5M€ en 2015. Le caractère insoutenable de la ponction imposée aux collectivités se fait déjà durement ressentir dans le fonctionnement et les capacités d’investissement de notre ville. Les conférences budgétaires en cours qui préparent l’élaboration du budget 2016 témoignent des incidences concrètes liées à ce manque de ressources sur l’entretien des bâtiments communaux, de nos écoles, des piscines, des espaces verts. C’est la qualité et le devenir du service public communal, de la vie associative qui sont en jeu ainsi que l’emploi et les conditions de travail des personnels territoriaux. Par sa politique le gouvernement qui multiplie les annonces sur les baisses d’impôts crée en fait les conditions d’une hausse des taxes locales, des tarifs aux usagers et d’une fiscalité plus lourde et injuste.

L’heure ne peut-être à la résignation. Au conseil municipal du 6 juillet dernier sur notre proposition les groupes de la majorité municipale ont adopté une motion d’alerte aux Rouennais et de soutien à la journée nationale d’action du 19 septembre. Malgré cette volonté exprimée par le conseil municipal, nous regrettons le refus du Maire de prendre des initiatives de sensibilisation pourtant nécessaires en direction des rouennais dans le cadre de cette journée nationale. Les pressions du premier ministre et des dirigeants nationaux du PS pour demander aux élus socialistes de boycotter cette journée et les inviter à se satisfaire de leur sort en serrant les rangs derrière la politique d’austérité du gouvernement n’y sont sans doute pas pour rien. Pas sûr que cette attitude tienne longtemps face aux conséquences de cette politique et de nombreux élus socialistes à l’image du 1er vice- Président de l’AMF le sénateur Maire André Laignel, ou des maires socialistes de Paris, Rennes, Lyon, Lille… interpellent publiquement le gouvernement.

Pour notre part nous serons présents sur les marchés et au forum des associations samedi afin d’informer les rouennais sur les enjeux pour notre ville et faire signer une carte pétition de défense des moyens des communes.

imageTribune libre du groupe des élu-e-s communistes membre du Front de gauche

Rouen Magazine

Rouen solidaire dans l’accueil des réfugiés 

Notre ville, c’est son honneur, s’est déclarée terre d’accueil et d’asile pour les réfugiés sans distinctions fuyant les guerres et les atrocités. Cette solidarité des citoyens et des élus n’exonère pas l’Etat de ses responsabilités. L’arrivée de réfugiés implique un plan d’aide et d’accueil d’ampleur pour un haut niveau d’intégration. Cet accueil doit répondre aux besoins concrets de logement, de scolarisation, de formation, de soutien aux associations d’aide aux migrants. Dans ce contexte il faut c’est l’évidence, stopper l’austérité imposée aux collectivités locales, maillons essentiels de l’égalité républicaine et de la fraternité. Cela veut dire dégager des moyens pérennes à la hauteur des besoins de tous nos concitoyens dans un contexte social déjà difficile en France. Enfin il faut en finir avec les logiques militaires qui ont conduit des milliers de réfugiés à l’exode ouvrant un boulevard aux barbares de Daesh et nous engager dans de nouvelles initiatives pour une transition démocratique en Syrie.

 

 

imagesSuite à la mobilisation citoyenne et associative ainsi qu’à l’action conjuguée des élus PCF et EELV une réunion ce jour entre les membres du collectif pour la défense des douches municipales et la ville à permis de conclure à un accord pour une réouverture rapide et la pérennisation de ce service public d’hygiène.

Les élus communistes qui ont exprimé leur opposition à cette décision de fermeture consécutive à des arbitrages budgétaires se félicitent de cet accord.

Ils réaffirment leur volonté de défendre pied à pied les services publics locaux menacés par les choix d’austérité du gouvernement à l’égard des collectivités.

Rouen le 08/07/15

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 438 autres abonnés