Feeds:
Articles
Commentaires

Tribune du groupe des élu-es communistes / FDG pour le Rouen Mag du 8 février.

Aujourd’hui nous constatons toujours plus d’austérité pour l’éducation, la santé, la culture, le sport, pourtant indispensables à la vie de tous et facteurs de réduction des inégalités sociales. Les collectivités locales voient elles leurs budgets asséchés. Pourtant de l’argent il y en a. Ainsi 60 à 80 milliards d’euros par an d’évasion fiscale sont illégalement détournés vers les « paradis » et l’optimisation fiscale. Le manque à gagner pour les budgets publics est énorme. C’est plus que le total des recettes de l’impôt sur le revenu. Sans parler des « exonérations » fiscales dont bénéficient nos entreprises les plus riches, quasiment sans contrepartie. Oxfam vient de publier un rapport sur les inégalités au niveau mondial qui démontre qu’au lieu de se réduire, elles se creusent. Ainsi les 21 plus riches de France possèdent autant que les 40% les plus pauvres. Tout ceci n’est pas une fatalité. Une politique de Gauche devrait agir pour une autre redistribution des richesses. Les communistes avec Jean Luc Mélenchon et le Front de gauche ont cette volonté. Les scrutins à venir sont l’occasion de soutenir haut et fort cette exigence.

Motion présentée par le groupe Communiste/FDG

Conseil municipal du lundi 6 février 2017

Sous le prétexte de rentabilité financière, la Direction d’EDF Commerce a annoncé le 26 janvier dernier son intention de fermeture définitive de toutes les boutiques EDF sur le territoire français dès 2017 et sur les trois ans à venir.

Rappelons que l’ouverture de la boutique EDF située rue Grand Pont à Rouen est concomitante à la fermeture des deux accueils physiques des agences de Rouen St Sever et Bihorel.

Avec la fermeture de la boutique EDF, les usagers du service public de notre agglomération n’auraient plus d’interlocuteurs physiques. La suppression de ces lieux d’accueils va principalement impacter les populations ayant des difficultés d’accès au numérique, des personnes en situation de handicap et les personnes âgées. Cela va impacter des usagers qui ne maîtrisent pas assez la langue française pour comprendre par téléphone et tout simplement les clients d’EDF qui se trouvent parfois face à un mur pour résoudre leurs problèmes.

Près de 420 salariés et emplois sont concernés par la suppression de ces accueils. Il est du devoir d’une entreprise publique comme EDF, détenue à 85,6% par l’État, de répondre aux besoins d’égalité de traitement des usagers et de tissu social des collectivités locales.

 

C’est pourquoi le conseil municipal :

 

  • Demande à la Direction commerce d’EDF de l’informer de ses intentions pour le devenir de la boutique EDF de Rouen.
  • Demande le maintien d’un lieu d’accueil physique EDF accessible à tous dans notre ville.

Le Maire de Rouen vient de faire procéder à l’abattage de 46 arbres esplanade St Gervais sous la protection de la police nationale.
Face à ce choix contestable auquel nous n’avons pas été associés nous avons renouvelé notre désapprobation lors du dernier conseil municipal le 11 juillet.
Notre groupe a soutenu le transfert de la foire st Romain vers le nouvel emplacement dédié. A la fois pour des raisons de sécurité et compte tenu du réaménagement en promenade paysagère des quais rive gauche attendu par les Rouennais.
Nous avons soutenu le travail de négociation des élus et des services de la ville afin de permettre la tenue dans de bonnes conditions de la prochaine édition de la St Romain. Rappelons que des aménagements complémentaires coûteux sont envisagés afin de répondre aux attentes des forains.
Cependant le compromis qui entérine l’abattage d’un nombre important d’arbres sains et anciens pour faire place aux manèges n’est pas compris par de nombreux citoyens comme l’atteste la pétition qui a déjà recueillie plus de 8000 signatures. D’autant que notre ville vient d’adopter une charte de l’arbre urbain incitant à respecter et protéger les arbres existants et réalise d’importants efforts de plantations de nouvelles essences d’arbres.
Un réexamen du plan de foire préservant les arbres était souhaitable et nous l’avions demandé. Maintenant que l’irréparable est commis, il faut que soient mises en place des mesures compensatoires environnementales. Car la biodiversité ne s’exporte pas et il faut maintenir des arbres sur le secteur ouest de la Ville. Enfin il serait anormal de demander aux seuls rouennais d’assumer le coût important de ces compensations. C’est pourquoi nous demandons que les forains participent au financement de ces mesures en complément de l’Etat, de la Métropole et de la ville.

Communiqué du groupe des élu-e-s communistes

Les élu-e-s communistes de Rouen s’associent à la douleur des familles des victimes, du peuple et des progressistes américains face à la tuerie qui vient de se produire à Orlando et dont le caractère homophobe se confirme.
Hélène Klein Adjointe au Maire en charge de la lutte contre les discriminations et le groupe des élu-es communistes ont demandé que le drapeau arc en ciel soit hissé aujourd’hui sur la mairie de Rouen en témoignage de notre solidarité.
Nous participerons également au rassemblement de solidarité qui est organisé ce soir à 19h30 place de l’Hôtel de ville à l’appel de l’association Gay’T Normande.
La terreur et la haine ne triompheront pas.

Tribune Rouen Magazine

Groupe des élu-es communistes /FDG de la ville de Rouen

La République est debout !

imageNotre pays vient de vivre des attentats terribles. La France est meurtrie et notre jeunesse a été durement touchée. Il faut empêcher que de tels actes puissent se reproduire et pour cela, des moyens renforcés sont indispensables aux services publics de la justice, de la police, mais aussi de l’éducation pour protéger les Français et la démocratie.
Sécurité et démocratie vont de pair, il ne peut y avoir de sécurité en affaiblissant la démocratie, nous devrons y veiller. Le piège tendu par les terroristes, consistant à semer l’effroi, doit être évité. Le terrorisme ne sera efficacement combattu que si nous restons une société ouverte, solidaire qui combat l’exclusion sous toutes ses formes. Refusons toute stigmatisation de la communauté musulmane qui n’a rien à voir avec cette barbarie. Vaincre le terrorisme durablement suppose aussi de s’attaquer aux causes du chaos au Moyen Orient. Constatons lucidement que ce terrorisme signe l’échec de 15 ans de guerre. De nouveaux objectifs sous mandat de l’ONU doivent être définis autour de la reconstruction de ces pays, le retour des réfugiés et la mise en place d’une coalition agissant pour établir une paix durable.

Rouen le 16/11/2015

imageL’annonce de la suspension de l’attribution du colis de Noël par la ville aux 7000 séniors ne résidant pas en maison de retraite suscite incompréhension et colère ainsi qu’une déception légitime parmi les habitants de notre ville et au-delà.

Depuis 2009 notre majorité municipale a souhaité que la ville instaure l’attribution d’un colis de Noël sans discrimination à tous les rouennais de plus de 70 ans en faisant la demande, alors que précédemment ce colis distribué par les comités de quartiers ne concernaient que 1500 d’entre eux.

Ce colis qui est associé à un spectacle de fin d’année ne saurait certes résumer l’action de la municipalité en direction des seniors. La ville développe tout au long de l’année une politique ambitieuse en direction des rouennais et rouennaises de plus de 60 ans avec notamment les activités et services de la maison des ainés, le soutien aux clubs de personnes âgées, la construction d’une nouvelle résidence en 2014 et la rénovation engagée des maisons de retraite…

L’attachement à ce colis de fin d’année est tout autant dans le contenu de celui-ci qui est apprécié que dans le geste qu’il représente. La distribution du colis elle-même constitue un moment de convivialité qui est perçu à juste titre comme une marque de solidarité de la ville à l’égard des aînés dont certains sont isolés et ne peuvent participer aux diverses actions proposées par ailleurs.

Les effets des baisses des dotations de l’Etat que fait subir le gouvernement aux collectivités depuis 2014, notamment sur le fonctionnement des services et le budget de la ville sont de plus en plus visibles et concrets. Nous ne cessons de dénoncer pour notre part ces baisses massives. D’autant qu’elles servent à financer notamment le CICE qui est un échec économique et social très couteux, sans effet sur l’emploi et l’activité économique mais très juteux pour les dividendes de certains actionnaires.

Cela a conduit les groupes Communistes et Décidons Rouen à prendre leurs responsabilités en n’approuvant pas en l’état le budget 2015 de la ville ce que nous confirmerons en ne votant pas la décision modificative budgétaire.

Certes notre ville comme toutes les communes, qui sont nombreuses à interpeller le gouvernement sur les effets désastreux de cette politique d’austérité, doit adapter son budget aux recettes réelles. Mais nous considérons que le service public communal et les actions de solidarité de la ville doivent être préservés en toutes circonstances. C’est pourquoi la suspension du colis de Noël est une mauvaise décision, prise sans concertation, que nous continuons à ne pas approuver.

Nous demandons au Maire de rétablir le colis de Noël pour tous les seniors de la ville. Nous présenterons un vœu en ce sens au Conseil municipal du 09/11/15.

 

Nous sommes comme les rouennais attachés à la présence de la foire Saint Romain dans la ville. En raison des restrictions de sécurité renforcées après l’incendie du pont Mathilde et de l’aménagement des quais rive gauche souhaité par les rouennais l’installation des manèges n’est plus possible sur ce site. Pour autant le nouvel emplacement aménagé sur l’esplanade St Gervais pérennise la présence en ville de la Foire. Cet emplacement a été aménagé afin d’accueillir les manèges dans de bonnes conditions pour les forains et les visiteurs. Ce site est aujourd’hui connu et fréquenté très largement. La desserte par les transports en commun est par ailleurs facilitée avec la ligne Teor.
Nous pouvons comprendre les craintes qui s’expriment suite à ce déménagement après plus de 30 années passées sur les quais de Rouen. Le départ des boulevards au début des années 80 fut aussi à l’époque un motif d’inquiétude pour la profession vite dissipé.
Aujourd’hui la raison doit l’emporter, le blocage de la ville et l’occupation des quais doivent cesser. Les rouennais et les habitants de notre agglomération qui sont pour beaucoup des visiteurs réguliers de la foire ne comprendraient pas d’être les victimes principales de cette situation. Il y a urgence à créer les conditions de la réussite de la prochaine édition de la foire. Des propositions ont été faites par la ville et la Métropole, celles ci doivent faciliter les accès et la fréquentation du site. Nous avons pour notre part proposé une gratuité des transports en commun aux horaires de la foire pour encourager l’accès au site à partir des parkings relais et sur la ligne Teor avec des navettes cadencées. Un bilan organisationnel et financier sera effectué en commun par les forains et les collectivités afin de tirer les enseignements de cette première édition sur l’esplanade St Gervais.
Le dialogue doit vite prendre le pas sur toutes formes de violence avec l’objectif commun que puisse se tenir une belle et populaire foire St Romain.

Rouen le 13 octobre 2015