Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Non classé’ Category

Rouen Mag: tribune des élus communistes

Si le président de la république a dû concéder un débat national face au mouvement des «gilets jaunes», celui-ci apparaît comme une diversion tant il apparaît verrouillé sur sa finalité. Devant les Maires le Président a justifié ses choix et redit qu’il n’y aurait pas de changement de cap. C’est pourtant ce cap ultra libéral qui est contesté tant il privilégie les plus fortunés au détriment de la masse des français. Donner la parole, tout en fermant la porte sur la question des salaires, des pensions, de la hausse du SMIC et de la répartition des richesses serait un déni de démocratie. Rétablir l’ISF, il ne faudrait pas en débattre ? Cela au moment où les firmes du CAC 40 affichent un record de 57 milliards de profits distribués. On ne pourrait parler des services publics que pour choisir lesquels supprimer ? Inadmissible quand c’est bien le poids des exonérations patronales tels le CICE, l’évasion fiscale et les cadeaux aux plus riches qui pèsent sur la dépense publique. Le débat ne sera utile que s’il écoute les réelles attentes des français et permet d’agir en ce sens. Les exigences populaires, celles portées par les gilets jaunes et les syndicats doivent l’envahir et se traduire au final en actes concrets pour vivre mieux.

Publicités

Read Full Post »

Motion présentée par le groupe Communiste, adoptée, au CM du 28 janvier 2019

Après un an et demi d’exercice jupitérien du pouvoir, le Chef de l’Etat est confronté à une crise sociale sans précédent, autant sur la forme que sur le fond.

En colère, victime de la raréfaction des services publics, victimes du chômage de masse, de salaires et de pensions toujours plus faibles et menacée dans son quotidien par l’augmentation continue du coût de la vie, une partie du peuple a donc décidé de reprendre la parole et de surgir au coeur de la scène politique et médiatique. Comme nous l’écrivions dans un voeu récent le mouvement des gilets jaunes, dont l’origine est la vie chère et les injustices sociales et fiscales, porte principalement des revendications sociales d’augmentation des salaires, des retraites, des minimas sociaux, du SMIC, le rétablissement de l’ISF, la défense des services publics, la mise en place de référendums citoyens. Revendications portées de longue date par les organisations syndicales qui pour certaines ont appelé à se joindre aux manifestations. (suite…)

Read Full Post »

Intervention du groupe en réponse à la motion Rouen au centre  du Conseil M 10 décembre

A l’issue du comité interministériel à la mer (CIMER) qui s’est déroulé le 15 novembre à Dunkerque, Edouard Philippe a annoncé la création d’un établissement  unique pour les 3 principaux ports de l’axe Seine à l’horizon  du 1er janvier 2021.

Décidément, ce gouvernement est atteint du syndrome de la « fusionnite aigue »… les hôpitaux, les universités, les ports aujourd’hui…

C’est une vue de l’esprit libéral. Nous l’avons bien vu à travers la fusion des Régions vendue sous Hollande comme une source d’économie et d’efficacité.  Aujourd’hui les dépenses induites par ces fusion sont explosé, on a éloigné les centres de décision  des  citoyens, de la proximité et créé une multitude de difficultés à surmonter … Avant parlons investissement pour l’Axe Seine. Là l’État est aux abonnés absents préférant le canal  Seine Nord.

Que les synergies, les collaborations se renforcent évidemment que cela va dans le bon sens, nous l’avons vu à travers HAROPA concernant les politiques de promotion et de marketing de nos ports, mais fusionner, c’est retourner à l’ère de la centralité. Tout le contraire de la théorie de la souplesse, de l’agilité prôné par le Macronisme…

D’ailleurs en mai Hervé Morin président de notre région Normandie (ce que la motion ne précise  pas !) déclarait qu’il n’était pas favorable à la fusion  des trois ports et se méfiait de l’île de France et de son jacobinisme.

D’ailleurs en juin, Antoine Berbain qui dirige HAROPA et qui plaidait pour une compétitivité accrue des ports n’évoquait pas leur fusion comme solution, il n’en parlait même pas. Il évoquait en revanche la nécessité d’accroître le trafic fret et ferroviaire de nos ports, l’idée je cite « d’aller potentiellement vers une forme de solidarité pour le portage des investissements et des recettes, une unification des tarifs pour les clients , plus faciles à comprendre, à porter… »…

Et puis un changement dans les organisations, les changements juridiques qui en résultent, c’est anxiogène pour les personnels et les opérateurs.

La CGT de la fédération Nationale des Ports et Docks constate le désengagement des gouvernements successifs qui ont condamné nos ports français et notamment ceux de l’axe Seine à être en retrait de leurs concurrents européens et s’inquiète également de l’avenir des ports de la façade atlantique. Ce syndicat a travaillé des préconisations de relance portuaire pour une stratégie globale et ambitieuse.

OUI nous, élu-es communistes de Rouen préférons parler de complémentarité, d’efficacité et de coopération entre nos places portuaires plutôt que de la concurrence à tout prix au mépris du dialogue et de concertation. Nous préférons parler de dialogue social pour l’emploi, le respect des accords professionnels, etc.… nous préférons des ports gérés nationalement par l’Etat avec une vision globale de complémentarité, une régionalisation avec une visée de la compétition entre les ports français.

Voilà pourquoi nous votons contre votre motion.

 

Read Full Post »

IMG_0419

Intervention de Jean-Pierre Tredet en soutien a la Motion  – déposé par Décicons Rouen « Pour une piscine sur les Hauts de Rouen ».

Le non remplacement de l’ancienne piscine « Salomon » fermée depuis déjà 2013, sur les hauts de Rouen, est effectivement très préjudiciable pour les habitants du plateau, pour les associations et les Centres qui accompagnent les jeunes sur leurs temps de loisirs et leurs vacances souvent passés dans leur quartiers, faute de moyens financiers.

Car, selon les informations de l’INSEE sur la démographie, l’indice de jeunesse des quartiers des hauts de Rouen est deux fois plus élevé que sur l’ensemble de la commune, d’où une vraie nécessité d’y implanter des infrastructures sportives de proximité et d’y garantir des liens sociaux. (suite…)

Read Full Post »

manu
Intervention de Manuel Labbé lors du débat portant sur les rythmes scolaires au conseil municipal du 10 décembre 2018

Le groupe PCF s’associe évidemment au satisfécit général de notre majorité sur cette expérience de démocratie participative réussie ; tous comme nous saluons le travail de la Direction des Temps de l’Enfant et remercions les citoyens qui se sont emparés du débat.

Dans le contexte de cette délibération nous prenons donc acte du résultat de cette consultation pour laquelle nous avions réservé notre positionnement quant au scénario idéal.

Au-delà de la volonté de laisser les débats se tenir librement, la réalité est celle d’un sujet aussi complexe que relativement secondaire. Complexe car les arguments de nombreux chrono biologistes vont dans le sens de la nécessité d’une réorganisation totale de ces rythmes scolaires, réorganisation du quotidien comme de l’organisation de toute l’année scolaire en remettant en cause aussi bien le calendrier des vacances que la durée du temps de travail de tous (et notamment des parents).

Or cet argumentaire dans l’intérêt de l’enfant (suite…)

Read Full Post »

manu

Intervention de Manuel Labbé, en soutien à la Motion d’urgence du groupe socialiste, adoptée, portant sur l’expérimentation de fusion des Missions Locales avec l’organisme Pôle Emploi.

 

C’est une décision jupitérienne qui illustre la déconnexion totale entre ces Marcheurs présentés comme le nouveau Monde et issus de la société civile.

Cette fusion témoigne d’une déconnexion liée une fois de plus à une décision technocratique sans concertation avec les acteurs de terrain et donc de proximité.

Déconnexion puisque cette fusion est une étape de plus, sous couvert de décentralisation et de recherche d’efficacité, vers une casse des services publics de proximité. (suite…)

Read Full Post »

ae.ravacheIntervention d’Anne-Emilie Ravache lors du débat d’orientation budgétaire du 10 décembre 2018.

Ce débat d’orientation budgétaire pour le budget 2019 est percuté par l’actualité sociale et s’inscrit dans un contexte de difficultés accrues pour la vie des Français et des rouennais. Le débat précédent sur les motions est le témoignage d’un ras le bol qui se répand et s’installe dans le pays marquant le refus de cette politique libérale qui creuse les inégalités et privilégie les 1% des Français les plus riches.

Le projet de loi de finances 2019 encore en débat prétend s’inscrire dans la continuité de la logique libérale du Président de la République et de son gouvernement poussant à réduire toujours plus la dépense sociale et publique et rogner sur les services publics.

Ainsi sont programmées plus de 4000 suppressions de postes dans les ministères de l’éducation nationale, de la transition écologique et solidaire et celui de l’action et des comptes publics. Les crédits sont en baisse, notamment pour le ministère de la cohésion des territoires et le ministère de l’emploi, au moment où le nombre de demandeurs d’emplois progresse encore à près de 6 millions toutes catégories confondues.

Notre territoire n’est pas épargné par les suppressions d’emplois ou les menaces de licenciements: NOVANDIE, ESSITY, CARREFOUR, KIMBERLEY-CLARKE, SANOFI ne sont que quelques exemples d’entreprises concernées alors qu’elles réalisent des profits et ont bénéficié du Crédit d’impôt CICE. (suite…)

Read Full Post »

Older Posts »