Feeds:
Articles
Commentaires

Résistance !

Tribune du groupe des élu-es communistes / FDG pour le Rouen Mag du 3 mai.

Le 7 mai nous appelons à battre l’extrême droite sans adhésion aucune au projet ultra-libéral d’Emmanuel Macron. La donnée positive de ce 1er tour c’est que dans le pays, comme dans notre ville avec un score remarquable de 26%, des millions de citoyens se sont retrouvés autour des propositions portées par J.L. Mélenchon, soulevant un espoir inédit. Ce résultat redonne une perspective de progrès à gauche, là où le renoncement et la soumission à la finance portés par le quinquennat de Hollande et Macron a fait de gros dégâts. Les électeurs de J.L. Mélenchon dans leur diversité doivent rester mobilisés et élargir leur rassemblement. Elles et ils doivent pouvoir se retrouver sur des candidatures communes aux législatives porteuses de résistance au libéralisme et d’une alternative démocratique et sociale. Dans les semaines qui viennent prolongeons et renforçons la dynamique militante et citoyenne pour doter la représentation nationale de député-es qui porteront les attentes du peuple et combattront la régression sociale et démocratique qu’on veut nous imposer.

Publicités

Tribune du groupe des élu-es communistes / FDG pour le Rouen Mag du 12 avril.

Dans quelques jours aura lieu l’élection présidentielle. Nos choix vont avoir des conséquences décisives pour l’avenir : Un Etat soumis à l’Europe des marchés ou garant de l’intérêt national ? Service publics rabougris ou renforcés ? Précarité généralisée ou droits sociaux confirmés ? Suppression de l’ISF et exonérations patronales ou lutte contre l‘évasion fiscale et impôts plus justes ? Rien n’est joué. Dans cette élection la démocratie est humiliée, bafouée par des candidat-es tellement hors sol qu’ils ne mesurent plus que leur attitude est une offense à celles et ceux qui vivent de leur travail. Il faut vite une autre République redonnant le pouvoir aux citoyen-nes. Avec notre bulletin de vote nous avons le pouvoir d’agir pour une autre répartition des richesses, une action résolue contre la finance, un développement respectueux des Hommes et de la planète. Résistons à la casse sociale de la droite et à la violence de l’extrême droite, aux vieilles recettes libérales mêmes relookees par Macron. Reconstruisons une alternative politique de gauche sur de nouvelles bases. Nous appelons les Rouennai-ses à exprimer clairement, à l’occasion des scrutins à venir, le choix de l’humain d’abord et de l’insoumission au libéralisme.

Intervention d’Hélène KLEIN au conseil municipal du 3 avril.

Le FN une fois de plus nous prouve qu’il aime défendre des idées d’un autre temps. Alors que notre société a évolué et continue d’évoluer vers un plus grand partage des tâches domestiques et une ouverture de tous les métiers, tous les sports, tous les loisirs à tous et  toutes en fonction de ses appétences personnelles, le FN nous explique que non, les hommes et les femmes ça ne doit pas aimer certaines choses ni vouloir faire certains métiers.

L’objet du délit Jeanne d’Arc fille ou garçon était justement d’encourager les enfants à être ce qu’ils veulent, hors de tout préjugé. Lire la suite »

Article de Paris-Normandie du 5 Avril

 [EXTRAITS]

Hier, les élus et les militants ont installé des tables et ont harangué les passants pour les informer sur les craintes de fermeture. « Ce matin, à la Champmeslé, l’accueil a été très bon », commente Manuel Labbé (élu communiste). « Des salariés sont venus nous remercier pour notre combat, et nous avons récolté 55 signatures en moins d’une heure ». Pour Didier Chartier, cette décision nationale de la Poste « participe à la déstructuration des quartiers, à la perturbation des équilibres ».

L’opération fait suite au vote, lundi soir, par le conseil municipal de Rouen de la motion présentée par le groupe communiste/front de gauche.

LIRE L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE

Motion adoptée par le conseil municipal du lundi 3 avril 2017

présentée par le groupe Communiste/FDG

Notre ville est sous la menace d’une réduction drastique des bureaux et agences de La Poste programmée dans les mois à venir.

Après la fermeture récente du bureau du Mt Riboudet, c’est le bureau de La Champmeslé qu’il est prévu de fermer en juin, et ceux de l’Hôtel de ville, de Grieu et Grammont sont menacés à court terme selon les informations communiquées lors de la récente réunion de la commission Départementale de Présence Postale Territoriale.

La fermeture de ces bureaux se situant dans des zones d’habitations denses, dont certaines en développement, ainsi qu’en centre-ville serait un recul majeur de la présence du service public postal contraire à notre projet de ville et de Métropole garant des équilibres et des solidarités. Lire la suite »

Intervention d’Hélène Klein pour le groupe des elu-es Communistes / FDG au conseil municipal du 13/03/17

Le PADD est un document cadre qui définit les orientations générales d’urbanisme et d’aménagement retenues pour le développement futur de l’ensemble d’un territoire. Il présente ainsi un projet politique qui doit répondre aux besoins et enjeux de ce territoire en matière d’urbanisme, d’environnement et de développement économique et social. Lire la suite »

Tribune du groupe des élu-es communistes / FDG pour le Rouen Mag du 22 mars.

Le 7 mars, les personnels de Santé défilaient nombreux dans les rues pour dénoncer la situation inquiétante dans laquelle se trouvent les hôpitaux publics ; le CHU de Rouen est confronté à des difficultés croissantes liées aux lois Bachelot et Touraine favorisant des regroupements hospitaliers mastodontes … et la concurrence du secteur privé ! Sur notre territoire, les conséquences sont alarmantes : urgences saturées, personnel épuisé par les heures supplémentaires, délai d’attente, séjour raccourci pour « libérer » des lits, … Nous assistons, en outre, à une désertification médicale urbaine visible dans les quartiers  populaires et même dans le centre-ville avec une raréfaction de certains spécialistes (ophtalmo, gynéco, …). Aujourd’hui se soigner c’est trop loin, trop cher, trop long !Il est urgent de revenir sur la tarification à l’acte ou les déremboursements ; les Législatives devront porter à l’Assemblée des député-es défendant une santé de proximité, une augmentation du nombre de médecins généralistes et spécialistes, aidant ceux qui s’installent dans les déserts médicaux (y compris urbains) et rétablir les moyens pour un Hôpital public de qualité au service de Tous.