Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Du côté du PCF de Rouen’ Category

Article de Paris-Normandie du 5 Avril

 [EXTRAITS]

Hier, les élus et les militants ont installé des tables et ont harangué les passants pour les informer sur les craintes de fermeture. « Ce matin, à la Champmeslé, l’accueil a été très bon », commente Manuel Labbé (élu communiste). « Des salariés sont venus nous remercier pour notre combat, et nous avons récolté 55 signatures en moins d’une heure ». Pour Didier Chartier, cette décision nationale de la Poste « participe à la déstructuration des quartiers, à la perturbation des équilibres ».

L’opération fait suite au vote, lundi soir, par le conseil municipal de Rouen de la motion présentée par le groupe communiste/front de gauche.

LIRE L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE

Read Full Post »

Les élu-e-s communistes et citoyens de la ville de Rouen ainsi que la section de Rouen du PCF apportent tout leur soutien à la lutte en cours des salariés de la raffinerie Petroplus de Petit-Couronne pour la sauvegarde de leur unité de production menacée de fermeture.

Alors que le nombre de chômeurs atteint en ce début d’année des records, ce sont 550 emplois directs et plusieurs milliers d’emplois indirects qui sont menacés par la décision de Petroplus de suspendre l’activité de la raffinerie. C’est inacceptable.

Une fois de plus, l’activité de raffinage pâtit des exigences de rentabilités financières et du désengagement de l’Etat en matière d’industrialisation en France. Ce ne sont pas les besoins qui manquent, comme l’indique l’activité d’importation de produits raffinés, ni les projets de développement tels que ceux proposés par les salariés, qui permettraient au site de Petit-Couronne de diversifier son activité et d’augmenter sa rentabilité.

Il est temps que chacun prenne ses responsabilités et en particulier l’Etat, dans la recherche d’un repreneur comme le préconise l’intersyndicale, et jusqu’à la saisie de l’entreprise par l’Etat si le désengagement de Petroplus se confirmait.

Par ailleurs, la création d’un pôle public de l’énergie doit permettre de sortir l’activité de production et de distribution des biens énergétiques de la main-mise de la finance, pour répondre aux besoins industriels et domestiques de notre pays.

Read Full Post »

Déclaration du PCF et des élus communistes de Rouen

Résister à la violence de l’Etat vis à vis des résidents étrangers

La famille Ajeti-Hasani qui avait été enfermée au centre de rétention de Oissel jeudi dernier devait être entendue au tribunal administratif ce matin à 10h. L’audience a eu lieu sans eux puisque très tôt ce matin, ils ont été transportés en car en direction des aéroports de Boos et de Roissy pour être expulsés en Serbie, cela au mépris des droits les plus élémentaires. En effet, la famille a été séparée pour empêcher toute résistance de leur part et toute mobilisation de leurs soutiens.

Le PCF et les élus communistes de Rouen s’indignent du traitement infligé à la famille et à ses 6 enfants qui, en ce jour de rentrée scolaire, ne sont pas sur les bancs de l’école mais dans un avion en direction d’un pays que leur famille avait fui pour y avoir été persécutée.

L’insupportable politique du chiffre que mène le gouvernement ne peut que conduire à la multiplication de ces situations, dramatiques sur le plan humain, et qui rappellent des heures sombres et douloureuses de notre histoire. Nous ne pouvons pas l’accepter.

Rouen, le 5 septembre 2011

Read Full Post »

De nombreuses personnes étaient présentes hier pour la fête des communistes de Rouen : adhérents, sympathisants, artistes, commerçants, artisans, jeunes…De nombreuses échanges ont eu lieu autour des résultats obtenus aux élections cantonales, de la nécessaire solidarité avec Salah Hamouri et des enjeux qui attendent la gauche en 2012. Une exposition sur l’immigration dans notre région et les combats menés contre la politique raciste du gouvernement était présentée. Bref : musique, merguez, politique et bonne humeur – un avant gout de la fête de l’huma – était au menu de cette journée!

Read Full Post »

Read Full Post »

Les élu-es communistes de la ville ont participé au rassemblement organisé par la section du PCF de Rouen pour soutenir le peuple Grec à qui le FMI et l’Union Européenne imposent un plan d’austérité insupportable. Les infos du rassemblement sur le site de la section : www.pcfrouen.fr

Read Full Post »

Article paru dans Paris-Normandie le 27 février 2010 :

Chaque semaine, une personnalité rouennaise se met à table, dans un restaurant de la ville.

Citoyenneté avant tout

Secrétaire de la section rouennaise du parti communiste, Carine Goupil a de qui tenir. « C’est vrai que dans ma famille, ils sont nombreux à adhérer au parti communiste », concède la jeune femme. Son père, Dominique Goupil, est d’ailleurs directeur général des services de la ville de Saint-Etienne-Du-Rouvray et de son maire communiste Hubert Wulfranc.
L’entrée de Carine Goupil au PC remonte à 2002. « L’aboutissement d’une longue réflexion. » Mais avec un élément déclencheur : « Le face-à-face Chirac – Le Pen au 2e tour de l’élection présidentielle. J’ai eu envie de m’investir d’avantage et de travailler au sein d’un collectif à la transformation de la société, combattre inégalités et injustices. »

Candidate aux régionales
Le terreau familial (« esprit critique, transmission de la colère face à la misère, attitude citoyenne, existence de moyens d’action… ») a bien entendu préparé la jeune femme à un engagement politique.
Aujourd’hui, elle le poursuit en tant qu’attachée au groupe des élus communistes et citoyens à la municipalité de Rouen, fonction pour laquelle elle a mis entre parenthèses son métier de professeur des écoles. « Ma mission consiste à faire circuler l’information au sein du groupe (cinq élus), préparer les dossiers en amont, organiser la communication vers l’extérieur et les adhérents de la section rouennaise (150 membres). »
Si à la mairie de Rouen, elle travaille dans l’ombre des élus, Carine Goupil ne rechigne pas à monter en première ligne. Candidate dans le 3e canton (quartiers ouest) de Rouen en 2008, elle figure en 8e position sur la liste du Front de gauche pour les régionales, emmenée par le maire de Dieppe, Sébastien Jumel. Du coup, la Stéphanaise d’origine enchaîne les réunions publiques, fait du porte à porte à Rouen… pour partager ses idées de « paix économique, sociale, environnementale. Globalement il s’agit de réduire les inégalités, sachant que les solutions sont à construire avec le peuple. »
Un vœu pieu, puisque sans puissance électorale (les communistes ont fait 5,72 % à Rouen en 2009) ? « Il existe une prise de conscience », répond Carine Goupil. A vérifier au soir des élections régionales, les dimanches 14 et 21 mars.
Paul Mouchel
L’Ariana, rue Victor-Hugo. Formule à 12,50 € en semaine.

Read Full Post »

Older Posts »