Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Dans les médias’ Category

photo PN

Article paru dans Paris-Normandie le 18 février 2011

 

Publicités

Read Full Post »

Pour revoir l’émission « A vous de juger » à laquelle a participé Sébastien JUMEL, tête de liste de la Gauche combative soutenue par le Front de gauche, cliquer ICI .

Read Full Post »


Le Maire de Dieppe, Sébastien Jumel, tête de liste de la Gauche combative soutenue par le Front de gauche, participera à la seconde partie de l’émission « A vous de juger » sur France 2 jeudi 11 février 2010 dans le cadre de la campagne pour les élections régionales.

Read Full Post »

0000205785-0_w_230_h_230POLITIQUE.Pas de vacances pour les communistes rouennais qui distribuent un « Cahier de jeux » militants.

 Pas de jour férié pour les militants communistes rouennais. Dès hier soir, devant la gare SNCF rive droite, puis ce matin au marché des Emmurées et enfin demain dimanche place Saint-Marc, ils distribuent un « Cahier de jeux » édité à 1,5 million d’exemplaires au niveau national.
« C’est une action symbolique pour montrer que même pendant l’été, nous continuons l’action politique », explique Matthieu Charlionet, conseiller municipal PCF au sein de la majorité qui insiste sur le fait que de son côté « le gouvernement profite de la période estivale pour monter ses sales coups ». Pêle-mêle, il évoque la loi sur le travail du dimanche, la remise en question des avantages accordés aux mères au niveau des retraites, la taxe carbone…
A l’intérieur de ce fascicule de huit pages, des jeux de réflexion, des dessins, des quiz… Avec comme point commun, la critique de l’action du président Sarkozy. « Ce cahier a surtout été distribué sur les lieux de vacances, au bord de la mer… A Rouen, l’idée a été de se mobiliser durant un week-end où normalement il ne se passe pas grand-chose afin d’occuper l’espace politique ». Et surtout offrir un peu de loisirs – militants ! – aux quelques Rouennais qui ne profitent pas de ce week-end de l’Assomption pour quitter la ville.

Des projets pour la rentrée
Côté rentrée, l’élu communiste assure que des projets sont dans les cartons aussi bien au niveau national que local : « Nous sommes un petit groupe – 5 élus – au sein de la majorité municipale, mais nous essayons de travailler sur certains dossiers afin de faire entendre nos positions ». Télésurveillance, mode de restauration dans les cantines, défense du cinéma d’art et d’essai… Autant de thèmes qui vont très certainement revenir sur le devant de la scène à la rentrée.
L. D.

Lien vers l’article ICI

Read Full Post »

L’ONU critique la France sur sa politique d’immigration

Ci dessous, la déclaration de la CGT :

Le Comité des Droits de l’Homme de l’ONU vient de critiquer la France pour non respect du Pacte international relatif aux droits civils, politiques et à la convention sur le droit d’asile. L’un des principaux reproches adressés à la France porte sur la manière dont l’État traite les étrangers et particulièrement sur le fait que de « très nombreux » sans papiers et demandeurs d’asile « sont retenus dans des locaux inappropriés ». De même, il regrette que l’État français soit resté sourd aux accusations de mauvais traitements d’étrangers dans les prisons et les centres de rétention.

Ce rappel à l’ordre de l’Organisation des Nations Unies, confirme les dérives observées et dénoncées par nombre d’organisations syndicales et associations. Celles-ci sont d’autant plus graves que le « modèle » français fait école en Europe. En effet, Nicolas Sarkozy a annoncé vouloir profiter de la présidence française de l’Union pour faire de l’immigration l’une des priorités. Le ton est déjà donné avec la « directive retour » adoptée au mois de juin par le Parlement européen. En outre, au mois d’octobre, le conseil des ministres de l’Union européenne devrait signer un « pacte européen sur l’immigration et l’asile ».

Cette directive, ainsi que les projets déclarés, ont suscité l’indignation dans les pays d’émigration d’Afrique et d’Amérique latine, aussi bien des organisations syndicales que des gouvernements dénonçant la transformation de l’Europe en forteresse.

Faire de la politique d’immigration un axe majeur de la politique française et européenne c’est accréditer l’idée selon laquelle l’immigration serait la cause des régressions économiques et sociales actuelles. En outre, amalgamer les questions migratoires et les problèmes sécuritaires permet d’éluder les vraies questions du développement des pays du sud.

Le conseil des ministres européens et la conférence interministérielle euro-africaine qui se tiendront en octobre à Paris, porteront sur ce thème des migrations et du développement. Ils seront l’occasion, pour les organisations syndicales et les associations de défense des droits de l’Homme de se mobiliser pour défendre une autre conception de l’immigration et un autre rapport entre l’Union européenne, l’Afrique et le reste du monde.

Montreuil, 5 août 2008

Read Full Post »

Une note interne, diffusée aux parquets, tente d’amalgamer les soutiens des sans-papiers à une dangereuse « mouvance anarcho-autonome ».

Amalgamer les militants de RESF à d’affreux terroristes ? Le gouvernement en rêve… et le fait ! La preuve : cette note surréaliste datée du 13 juin et diffusée par la direction des affaires criminelles et des grâces du ministère de la Justice à l’attention des parquets.

Dans ce document, révélé par le Syndicat de la magistrature (SM), on apprend que notre pays fait face à la « multiplication d’actions violentes commises sur différents points du territoire national susceptibles d’être attribuées à la mouvance anarcho-autonome ». Bigre ! Et qui sont ces terribles « anarchistes » ? Mystère. Même si, quelques lignes plus loin, on apprend que les membres de cette mouvance s’expriment, entre autres, « à l’occasion de manifestations de soutien à des prisonniers ou d’étrangers en situation irrégulière ». Suivez mon regard…

Face à ces dangereux individus, la chancellerie n’y va pas avec le dos de la matraque. Elle demande aux magistrats « d’informer dans les plus brefs délais la section antiterroriste du parquet de Paris pour apprécier de manière concertée l’opportunité d’un dessaisissement à son profit ». En clair : appliquer aux militants trop remuants la législation d’exception réservée d’habitude aux poseurs de bombes…

« Cette manière de procéder devrait permettre de renforcer la répression à l’encontre des différents acteurs du mouvement social », déplore le SM. Qui ne peut s’empêcher de faire le lien entre cette note ubuesque et la récente diatribe du porte-parole de l’UMP, après l’incendie du centre de rétention de Vincennes. Frédéric Lefebvre avait notamment fustigé RESF et tous les collectifs « faiseurs de provocations » et « semeurs de désordre ». Parole d’expert…

Laurent Mouloud – Articla paru dans L’Humanité

circulaire de la chancellerie

communique Syndicat de la Magistrature

Read Full Post »

Une vérité (enfin) rétablie


Hier, lesbiennes et homosexuels ont été associés aux cérémonies
C’était en 1994. Rue du Donjon, comme tous les ans, se déroule la cérémonie de la Journée nationale de souvenir des victimes et des héros de la Déportation. Ce dimanche-là, Benoît Leclerc et Jean-Christophe Gounier se font sévèrement rabrouer par les forces de l’ordre. Motif : les deux garçons souhaitent déposer une gerbe au nom des homosexuels morts dans les camps de concentration.
Anciens combattants, élus, fonctionnaires, représentants des cultes catholiques, protestants et juifs ne bronchent pas et laissent faire.

La jeunesse rouennaise

Hier, lors de la même cérémonie du souvenir des Déportés, le nouveau maire de Rouen n’a pas oublié de citer les homosexuels parmi les victimes du crime nazi. Une reconnaissance officielle vécue comme une victoire par les représentants de la communauté homosexuelle.
« C’est un progrès. La parole laïque ne nous a pas oubliés », se félicite Jean. « Je me souviens du temps où nos fleurs étaient piétinées.

C’était d’autant plus difficile à vivre que, dans ce type de cérémonie, il est difficile de manifester ! »

Pour Elodie, « c’est un grand pas qui vient d’être accompli. L’important, c’est de n’oublier personne : hommes, femmes, handicapés, tziganes… Il y a eu effectivement des contacts avec la nouvelle municipalité. Notamment Hélène Klein, adjointe chargée de la Lutte contre la discrimination. »
L’élue communiste confirme : « C’est vrai que les cérémonies laissaient faire sans rien dire de cette barbarie. Nous avons souhaité une nouvelle formule. En y associant la jeunesse rouennaise. »
Seule ombre au tableau, aucun des représentants religieux n’a prononcé le mot « homosexuel ». Comme l’avoue Georges Bastien, porte parole des catholiques. « C’est vrai que le mot a été exprimé pour la première fois officiellement. Quant à moi, si je ne l’ai pas fait, c’est que je n’y ai pas pensé. »
Le geste de la nouvelle municipalité commence à porter ses fruits.

Lundi le 28 avril 2008

Article paru dans Paris-Normandie le 28 avril 2008

Read Full Post »

Older Posts »