Plan Local d’Urbanisme Intercommunal

1689779_750560548290046_987069526_nIntervention d’Hélène Klein au conseil municipal du 4 avril 2019, concernant la délibération présentant le Plan Local d’Urbanisme Intercommunal (PLUI).

Le PLUI est un document cadre qui définit les orientations générales d’urbanisme et d’aménagement retenues pour le développement futur de l’ensemble d’un territoire. Il présente ainsi un projet politique qui doit répondre aux besoins et enjeux de ce territoire en matière d’urbanisme, d’environnement et de développement économique et social.

Il résulte aussi des échanges intervenus avec les communes et les habitants de la Métropole sur l’identification des enjeux et orientations prioritaires. Continuer de lire « Plan Local d’Urbanisme Intercommunal »

Publicités

Non à l’école à plusieurs vitesses!

ae.ravacheIntervention d’Anne-Emilie Ravache en réponse à la motion du centre du 4/04/19 portant sur la création d’un établissement d’enseignement international à Rouen.

Il va falloir nous habituer à ce que le groupe Rouen au Centre soit porte-parole des demandes du député macroniste qui a écrit aux différentes instances locales pour formuler cette proposition.

Sur le fond, nous aurions beaucoup à dire sur le projet de loi dite « école de la confiance » qui rassemble plutôt la méfiance de la communauté éducative. D’ailleurs, vous présentez, à travers cette motion, votre soutien à ce projet de loi le jour même d’une nouvelle journée de mobilisation contre les aspects nocifs de cette loi.

Sur le papier, les EPLEI ont tout pour plaire : accueil d’enfants étrangers facilité, ouverture forte sur l’international, développement poussé et encouragé de la mixité culturelle. Autant de valeurs que nous défendons. Continuer de lire « Non à l’école à plusieurs vitesses! »

Débat sur les rythmes scolaires au conseil municipal du 10 décembre

manu
Intervention de Manuel Labbé lors du débat portant sur les rythmes scolaires au conseil municipal du 10 décembre 2018

Le groupe PCF s’associe évidemment au satisfécit général de notre majorité sur cette expérience de démocratie participative réussie ; tous comme nous saluons le travail de la Direction des Temps de l’Enfant et remercions les citoyens qui se sont emparés du débat.

Dans le contexte de cette délibération nous prenons donc acte du résultat de cette consultation pour laquelle nous avions réservé notre positionnement quant au scénario idéal.

Au-delà de la volonté de laisser les débats se tenir librement, la réalité est celle d’un sujet aussi complexe que relativement secondaire. Complexe car les arguments de nombreux chrono biologistes vont dans le sens de la nécessité d’une réorganisation totale de ces rythmes scolaires, réorganisation du quotidien comme de l’organisation de toute l’année scolaire en remettant en cause aussi bien le calendrier des vacances que la durée du temps de travail de tous (et notamment des parents).

Or cet argumentaire dans l’intérêt de l’enfant Continuer de lire « Débat sur les rythmes scolaires au conseil municipal du 10 décembre »

Non à la fusion des Missions Locales avec Pôle Emploi

manu

Intervention de Manuel Labbé, en soutien à la Motion d’urgence du groupe socialiste, adoptée, portant sur l’expérimentation de fusion des Missions Locales avec l’organisme Pôle Emploi.

 

C’est une décision jupitérienne qui illustre la déconnexion totale entre ces Marcheurs présentés comme le nouveau Monde et issus de la société civile.

Cette fusion témoigne d’une déconnexion liée une fois de plus à une décision technocratique sans concertation avec les acteurs de terrain et donc de proximité.

Déconnexion puisque cette fusion est une étape de plus, sous couvert de décentralisation et de recherche d’efficacité, vers une casse des services publics de proximité. Continuer de lire « Non à la fusion des Missions Locales avec Pôle Emploi »

Débat d’orientation budgétaire du 10 décembre 2018

ae.ravacheIntervention d’Anne-Emilie Ravache lors du débat d’orientation budgétaire du 10 décembre 2018.

Ce débat d’orientation budgétaire pour le budget 2019 est percuté par l’actualité sociale et s’inscrit dans un contexte de difficultés accrues pour la vie des Français et des rouennais. Le débat précédent sur les motions est le témoignage d’un ras le bol qui se répand et s’installe dans le pays marquant le refus de cette politique libérale qui creuse les inégalités et privilégie les 1% des Français les plus riches.

Le projet de loi de finances 2019 encore en débat prétend s’inscrire dans la continuité de la logique libérale du Président de la République et de son gouvernement poussant à réduire toujours plus la dépense sociale et publique et rogner sur les services publics.

Ainsi sont programmées plus de 4000 suppressions de postes dans les ministères de l’éducation nationale, de la transition écologique et solidaire et celui de l’action et des comptes publics. Les crédits sont en baisse, notamment pour le ministère de la cohésion des territoires et le ministère de l’emploi, au moment où le nombre de demandeurs d’emplois progresse encore à près de 6 millions toutes catégories confondues.

Notre territoire n’est pas épargné par les suppressions d’emplois ou les menaces de licenciements: NOVANDIE, ESSITY, CARREFOUR, KIMBERLEY-CLARKE, SANOFI ne sont que quelques exemples d’entreprises concernées alors qu’elles réalisent des profits et ont bénéficié du Crédit d’impôt CICE. Continuer de lire « Débat d’orientation budgétaire du 10 décembre 2018 »

Pour le maintien d’une politique l’accessibilité au logement

Vœu présenté par le groupe des élu-es communistes au conseil municipal du 28 juin 2018

L’assemblée nationale a adoptée en première lecture le projet de loi gouvernemental ELAN (Évolution du logement, de l’aménagement et du numérique). Parmi les dispositions régressives de ce texte, l’instauration d’un quota de logements neufs accessibles aux personnes à mobilité réduite. Ce quota met fin à l’objectif « 100% de logements accessibles » issue de la loi de 2015 sur le handicap, pourtant loin d’être effective. Continuer de lire « Pour le maintien d’une politique l’accessibilité au logement »

Contractualisation entre l’Etat et la ville de Rouen

d.chartierIntervention de Didier Chartier sur la contractualisation entre l’Etat et la ville de Rouen.

Nous avons déjà eu l’occasion lors du débat budgétaire de dire notre opposition à cette contractualisation.

Rappelons ce dont il s’agit.

Comme inscrit dans la loi de programmation des finances publiques 2018-2022, l’État entend réaliser une nouvelle  économie de 13 milliards d’euros, sur ces dépenses, au cours de cette période. Continuer de lire « Contractualisation entre l’Etat et la ville de Rouen »