Quelle réponse à l’insécurité des Hauts de Rouen?

1689779_750560548290046_987069526_nIntervention d’Hélène Klein au conseil municipal du 15 octobre 2018, concernant la motion « Les Républicains » (lien), rejeté par le conseil municipale, portant sur la sécurité des HDR.

Votre groupe d’élu.e.s « Les Républicains » nous présentent ce soir une motion concernant l’insécurité des Hauts de Rouen. Lors de notre précédent conseil du mois de juin vous aviez porté le même sujet un peu différemment…

On ne peut pas vous reprocher de ne pas vous intéresser à la situation difficile des habitants de ce quartier ! Mais vous tâtonnez beaucoup sur les réponses. C’est aussi lié à votre erreur d’analyse.

Vous constatez en effet que des actions sont menées à la fois dans le renouvellement urbain et dans la politique de la ville de ces quartiers prioritaires. Vous dites que les conditions ne sont pas réunies pour aider les acteurs sociaux à réussir leur mission, pour garantir la sécurité.

Mais qui a réduit les moyens d’assurer la tranquillité publique en supprimant la police de proximité ? Qui a réduit les effectifs de la police Nationale ? Nicolas Sarkozy toujours membre de votre parti !

Le droit à la sécurité est une responsabilité première de l’Etat. Alors votre « impression » que la situation NOUS dépasse, ce n’est pas juste que vous reprochiez au maire seul cette situation…

Je continue donc : Qui a fait disparaître purement et simplement les aides financières aux structures communales d’accueil de jour ?

Qui a  modifié l’organisation territoriale de l’action sociale impactant les centres médicaux sociaux (CMS) et les UTAS en région rouennaise,…….. ?

Le département envoie un message clair: pas de soutien aux structures d’accueil des plus précaires, perte de soutien aux personnes pauvres. Le département actuel pêche dans toutes les missions de solidarités qu’il se doit de soutenir.

Peut-on rappeler ici la situation des mineurs isolés qui dorment à la rue?

Un scandale humain. Un scandale inhumain.

C’est votre majorité départementale qui vote de telles décisions !

Quelle société défendez-vous donc?

Car Oui, il faut renforcer la prévention avec des éducateurs de rue qui devraient suivre les jeunes au niveau de l’insertion, de la formation, de la recherche d’emploi pour qu’ils ne tombent pas dans les griffes de ceux qui ne leur proposent que la haine et la violence…

Pour le groupe communiste du Front de Gauche, Stéphane Barré a salué le plan d’action départemental de lutte contre la radicalisation mais a tenu à affirmer « l’importance d’apaiser et non de diviser, d’aiguiser les différences », citant notamment le dernier tract de LR « Pour que la France reste la France » qui « ne va pas franchement dans ce sens… ». Il a enfin mis en garde « contre les effets de toute perte de repères qui en effet peuvent déboucher sur une radicalisation ».

Oui il faut renforcer les services publics qui ouvrent des accès aux droits et luttent contre toute forme de discrimination. Et nous n’avons oublié le projet de Fillon votre candidat aux Présidentielles qui voyait plutôt la privatisation et le désengagement de l’Etat comme une priorité !

Oui il faut prévenir la délinquance et réprimer les actes délictueux.

MAIS il faut surtout lutter contre l’accroissement des inégalités. La pauvreté s’amplifie et les décisions concernant les lois du travail et la taxation des plus humbles sont prises au profit des plus riches. Je veux parler de ces délinquants du monde de la finance qui font de l’évasion fiscale. C’est un caillassage en règle de la solidarité et de la fraternité. C’est la marque du gouvernement Philippe ex maire « Les Républicains » de la ville du Havre !

Nous sommes convaincus de la formidable force de l’idéal républicain à condition de refonder son pacte social et citoyen pour que chacun retrouve confiance dans la maison commune, dans sa solidarité fraternelle, dans son exigence d’égalité…

Alors oui il est nécessaire de garantir la sécurité des habitants, de garantir les déplacements des habitants de Rouen. Nous y travaillons dans le cadre défini par le CLSPD, le contrat de ville.  Nous n’abandonnons pas ces territoires comme vous l’affirmez si aisément.

Nous ne voterons donc pas une motion qui liste des difficultés en focalisant la responsabilité de la ville sur des politiques publiques menées bien souvent ailleurs. C’est une grossière erreur.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s