Pour des commémorations officielles rassembleuses

Voeu présenté par le groupe des élu-es communistes Conseil municipal du 15 octobre 2018

Lors du 74ème anniversaire de la Libération de Rouen ce 30 août 2018 au Monument des Martyrs de la résistance un nouveau protocole a écarté de la cérémonie officielle les représentant.e.s des organisations, syndicales, associatives et élu.e.s des groupes politiques qui n’ont pu déposer leurs gerbes qu’après la fin de l’hommage des autorités officielles et après l’hymne national.

Ceci est une atteinte à une longue tradition de rassemblement des différentes sensibilités participantes dans le protocole des cérémonies sur notre ville. Nous la désapprouvons totalement . Il est en effet d’un devoir impérieux de démontrer le sens véritable du combat patriotique antifasciste et républicain de toute cette armée de l’ombre tombée fièrement face à l’ennemi.

Ainsi des hommes et des femmes dont les idées politiques et origines étaient diverses ont fait acte de résistance et nombre d’entre eux et elles sont morts pour la France.

Le nombre particulièrement élevé de membres ou sympathisants communistes parmi les 77 fusillés du « Stand des Fusillés » découle de leurs origines géographiques et sociales : cités ouvrières des villes et banlieues de Rouen, du Havre, de Dieppe, d’Elbeuf…où la  camaraderie amènera la constitution de groupes de résistance face à l’Occupation nazie.

Le principe de la fusillade était destiné à terroriser l’ensemble de la population. Le lourd tribut payé témoigne de leur volonté de se battre sans défaillance jusqu’à donner leur vie avec la certitude de la victoire des Forces de la Liberté, des Droits de l’Homme et de la Paix sur les forces du crime et de l’oppression.

Des organisations dont le groupe des élu.e.s communistes de notre ville ont demandé par courrier à Madame la Préfète d’aborder les cérémonies futures dans une dignité retrouvée et une reconnaissance approuvée. Aucune réponse à cette demande n’est parvenue à ce jour. Nous réitérons par ce voeu l’exigence d’un retour à l’esprit des cérémonies qui présidait depuis des décennies associant toutes les organisations et élu.e.s à l’hommage républicain officiel notamment par un dépôt de gerbe.

Nous proposons d’organiser un 75ème anniversaire de la libération de notre ville favorisant le travail de mémoire en direction des habitant.e.s et surtout des plus jeunes notamment scolaires afin de rendre visible le sacrifice des fusillés.

Cela pourrait prendre la forme d’une ouverture élargie du Stand des Fusillés notamment lors des journées du Patrimoine, une exposition avec portraits des Fusillés à l’hôtel de Ville ou/et devant le stand à proximité du futur Champ libre des Bruyères. Nous proposons dans le cadre de la féminisation des noms sur l’espace public que soit rendu hommage à Claudine Guérin jeune résistante et déportée ayant fréquenté un collège rouennais.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s