Plan d’Aménagement et de Développement Durable

1689779_750560548290046_987069526_n Intervention d’Hélène Klein au conseil municipal du 15 octobre 2018, concernant la délibération présentant le PADD.             

Le PADD est un document cadre qui définit les orientations générales d’urbanisme et d’aménagement retenues pour le développement futur de l’ensemble d’un territoire. Il présente ainsi un projet politique qui doit répondre aux besoins et enjeux de ce territoire en matière d’urbanisme, d’environnement et de développement économique et social.

Il résulte aussi des échanges intervenus avec les communes et les habitants de la Métropole sur l’identification des enjeux et orientations prioritaires.

Chacun, chacune doit avoir les moyens de vivre et travailler dans notre agglomération.  Et la vallée de la Seine reste un atout.

Ayant évoqué lors du précédent débat l’attractivité économique de notre métropole j’aborde cette deuxième orientation qui vise une attractivité résidentielle avec des enjeux de proximité comme vecteur de la qualité de vie, la valorisation du potentiel de chaque commune et la préservation de l’environnement.

L’organisation équilibrée du territoire doit permettre de renouveler sa population et contribuer à la dynamique démographique métropolitaine. Il nous faut ainsi retenir en résidence des familles et notamment des jeunes ménages. Ce que dit le PADD à propos de l’offre d’habitat  est fondamental pour répartir dans une logique de solidarité en production de logements neufs et réhabilitation des parcs de logements existants tout en prenant en compte la diversité des besoins et profils .

Nous sommes en accord de principe sur la densification du cœur de la métropole et notamment autour du réseau de transports en commun. Nous apprécions l’orientation prise sur le nécessaire développement des équipements publics  qu’ils soient scolaires, de petite enfance ou sportifs même si nous mesurons les conséquences réelles de la baisse des dotations de l’Etat concernant les investissements réellement possibles des communes. Nous en faisons l’amer constat sur notre quartier Ouest qui aurait mérité un projet municipal de bibliothèque, de maison de quartier et d’école…  Les besoins sont là. Nous apprécions ainsi l’ajout qui signifie une réelle prise en compte du vieillissement de la population et de l’accessibilité du logement malgré le contexte très défavorable de la loi ELAN .

OUI Il y a lieu de défendre l’offre de services publics en fonction des besoins des différents bassins de vie constituant la métropole avec un renforcement ou mise en place de transports dédiés pour y accéder. C’est là encore notre volonté politique.

Nous resterons très attentifs à la gestion de la qualité de l’air qui empoisonne aujourd’hui à petit feu les habitants du territoire.

L’objectif d’accessibilité externe renvoie aux projets de la LNPN, de la liaison A28/A13 et du Contournement Est. Vous connaissez  le  désaccord persistant quant à l’opportunité du Contournement Est  qui dénature les objectifs éco-responsables et l’engagement éco-exemplaire revendiqués par la métropole.

Pour garantir un accès à la ville pour tous en répondant à une multiplicité de besoins et de contextes locaux, le renforcement du réseau de transports en commun va se poursuivre, grâce au développement de solutions de mobilités diversifiées et à un aménagement du territoire visant à réduire « à la source » les besoins de déplacements. L’organisation de la multimodalité devient un enjeu majeur de la fluidité de la chaîne de déplacements et d’un meilleur report vers des modes de déplacements doux (transports collectifs, dont les nombreuses gares ; liaisons douces ; P+R ; marche et vélo ; …)

Je salue les avancées réelles de notre ville autour des déplacements doux piéton-vélo. L’intérêt de pistes cyclables en site propre ou protégées peut favoriser leur utilisation par tous et toutes. Il s’agit d’une orientation qui peut prendre de l’ampleur à l’échelle de notre agglomération.

Ce que nous en disons

Il faut lutter contre les inégalités territoriales.

En conclusion OUI ce PADD donne un cadre commun aux 71 communes de la métropole. Il est le fruit d’un long travail de concertation. L’objectif marqué dans cette version du PADD appelle à la modération de consommation d’espaces naturels, agricoles ou forestiers. Les communistes saluent ces amendements de préservation des ressources car l’étalement urbain s’est aggravé et le CESER dans un rapport récent constate que notre région est l’une des plus bétonnées de France. Il s’agit bien de construire l’avenir en commun en pensant harmonisation mais aussi solidarité avec les autres communes. C’est un appel à fonctionner avec plus de démocratie.  Les élu-es communistes souhaitent une Métropole humaine, une métropole du quotidien et centrée sur un développement harmonieux, équilibré, égalitaire, solidaire et écologiste. Merci de votre attention

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s