Migrants Hameau des Brouettes Hospitalité – Solidarité

Communiqué du groupe des élu-e-s communistes du 24 septembre 2018

Cela fait plusieurs mois que plus de 160 enfants, femmes et hommes ont trouvé refuge dans le bâtiment de l’ancienne résidence du Hameau des Brouettes à Rouen. Même si ce lieu, dont le conseil municipal a acté la vente, n’est pas adapté pour héberger de manière sûre et digne celles et ceux qui y ont trouvé un répit, cette occupation a été rendue nécessaire par l’absence de prise en compte de leur situation.

C’est le résultat d’une politique voulue par le président de la République et son gouvernement. Celle de la « dissuasion migratoire » visant à rendre la vie impossible à ces hommes et ces femmes venus chercher protection et asile dans notre pays. C’est une politique inhumaine. La loi asile-immigration et le refus d’ouvrir de nouveaux centres d’accueil avec une véritable politique d’accompagnement ne feront qu’aggraver la situation.

Faute de volonté politique de ses dirigeants actuels, l’Europe connait une crise des politiques d’accueils sans précédent. Pourtant les conventions internationales imposent à la France de donner à l’errance de ses personnes une réponse humanitaire et juridique à la hauteur de son histoire et ses valeurs: «  les accueillir d’abord, observer leur situation administrative et leur demande d’asile ensuite » rappelle le défenseur des Droits.

Notre ville centre comme d’autres, est confrontée à une situation humanitaire préoccupante qui maintient à la rue des centaines de personnes migrantes, familles, enfants, qui se trouvent ainsi sans hébergement. Cette situation nous ne pouvons l’accepter. Notre majorité municipale a fait le choix de se déclarer ville solidaire des migrants et agit de manière volontariste depuis plusieurs années pour répondre à cette situation d’urgence en matière de logements, d’aides et de scolarité en soutien aux associations qui agissent au quotidien pour les besoins essentiels des migrants.

Notre ville, si elle prend ses responsabilités, au-delà de ses propres compétences, ne peut être seule en première ligne. C’est pourquoi avec la majorité municipale nous interpellons depuis des mois Madame la Préfète sur la responsabilité de l’Etat et aussi celle du département dans l’examen des situations administratives dont celle des mineurs isolés, la création de places d’hébergement et de mise à l’abri par l’Etat, qui a la responsabilité de l’hébergement d’urgence et de l’accès au séjour.

La libération des locaux de la résidence du Hameau des Brouettes ordonnée pour le 13 octobre par le tribunal, a fortiori par un recours à la force publique, n’est pas acceptable sans propositions d’hébergements et de mise à l’abri des occupants de la « Garenne ».

Agir ainsi c’’est  renvoyer à la rue des centaines de personnes à l’approche de l’hiver sans régler leur situation,  voire  conduire vers une nouvelle occupation d’un lieu.

Nous saluons la solidarité des associations, des habitants, collectifs…  qui n’attendent pas pour agir et venir en aide, hébergements, dons, soutiens dans les démarches, aides alimentaires …Avec eux nous exigeons que l’Etat assume ses responsabilités dans l’accueil et l’hébergement.

Nous appuyons la proposition d’un accueil temporaire dans le centre Colette Yver et autres lieux adaptés sur le territoire de notre Métropole, particulièrement des familles, dont des enfants sont scolarisés dans les écoles de la ville.

Le mercredi 26 septembre le groupe des élu.e.s communiste sera présent au rassemblement organisé devant la Préfecture afin qu’une délégation soit reçue et que des réponses soient apportées aux revendications

  • Réexamen de toutes les demandes d’asiles.
  • Droit à un toit pour tout.e.s
  • Mise à l’abri immédiat des mineurs isolés actuellement à la rue.
Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s