l’Aéroport ROUEN-BOOS

1689779_750560548290046_987069526_n Intervention d’Hélène Klein pour le groupe lors du débat sur la motion du groupe « Rouen au centre »  portant sur l’aéroport, au conseil municipal du 28/06/18.

 

Depuis mars 2017, et la fin de la délégation de service publique, le syndicat mixte de gestion de l’aéroport a décidé de gérer l’équipement en régie publique.

Les objectifs qui ont été définis par le syndicat mixte de gestion doivent donner la possibilité de développer cet aéroport pour en faire un outil d’attractivité de notre territoire.

Avant de soutenir ces propositions, les élus Front de Gauche de la Métropole ont émis en préalable plusieurs conditions à ce potentiel de développement :

  • Faire les travaux nécessaires à la rénovation des infrastructures (pistes, balisage, etc.) afin d’assurer la sécurité des voyageurs et personnels navigants, sans agrandissement de la piste actuelle.
  • Développer des lignes commerciales vers les grands hubs européens
  • Améliorer l’accès au site pour le public notamment via des transports en commun
  • Rééquilibrer les parts de trafic entre trafic public et trafic privé
  • Assurer par la Région une gouvernance commune des 4 plates formes aéroportuaires afin de rééquilibrer les subventions entre les différents aéroports régionaux, en particulier Rouen et Caen, d’éviter les phénomènes de concurrence entre les plates formes et de garantir l’équilibre des territoires de la région Normandie
  • Maintenir les soutiens financiers de la Métropole en faveur du syndicat mixte de gestion de l’aéroport Rouen-Boos au niveau des inscriptions actuelles.

Les nouvelles directions prises par le syndicat de gestion vont dans le sens que nous réclamions ! Nous nous félicitons donc que les demandes faites par le groupe FdG à la Métropole et à la Région depuis 2013 aient été entendues (mise en régie de l’exploitation de la plateforme, mise en œuvre d’une politique aéroportuaire à l’échelon régional pas d’allongement de la piste).

MAIS tout en soulignant l’intérêt de cet équipement pour nos habitants et les services sanitaires en priorité : il est vital de maintenir un aéroport pour les transports d’organes pour le CHU

Cette offre aéroportuaire  qui se développe doit s’accompagner du développement de l’offre ferroviaire et

Il est indispensable que les engagements financiers restent au niveau actuel (argent public) autrement dit : Pas d’argent public aux compagnies privées pour venir là (comme ça se fait dans certains aéroports)

De même la politique de la Région doit coordonner les différents aéroports en complémentarité et non en concurrence.

CEPENDANT, Est-ce une priorité sociale ? non, la priorité est sur le développement des transports en commun pour le plus grand nombre

Est-ce une priorité environnementale ?  non et il faut être attentif aux lignes développées, par ex le trajet avec Lyon est aussi proposé en TGV

Pour toutes ces raisons notre vote sera Abstention car nous considérons que des avancées ont été faites pour une attractivité du territoire pour l’aéroportuaire mais qu’il s’agit de garantir d’autres liaisons qui ne font pas partie de la réflexion proposée dans votre motion.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s