Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for novembre 2013

Madame la Ministre des Affaires sociales et de la Santé
14, avenue Duquesne 
75007 Paris

Rouen, le 16 novembre 2013,

Madame la Ministre,

Les sages-femmes ont entamé un mouvement de grève depuis le 16 octobre dernier. Une journée de mobilisation est prévue le 19 novembre 2013. À Rouen, avec les sages-femmes de la maternité du Belvédère, du CHU et de cliniques privées, les sages-femmes libérales, les sages-femmes de PMI ainsi que les sages-femmes enseignantes et les étudiants sages-femmes, un rassemblement sera organisé devant le siège de l’Agence Régionale de Santé. 

Je tiens à vous informer que j’ai apporté mon soutien à ce mouvement, estimant justes les revendications portées par les sages-femmes.

En effet, le rôle des sages-femmes est essentiel, hautement considéré par les patients, leurs familles et le personnel médical. Elles gèrent 70 à 80 % des accouchements sans aucune intervention d’un médecin. Mais le travail des sages femmes ne s’arrête pas à la grossesse, elles ont désormais toutes compétences dans l’initiation et le suivi des contraceptions et sont expertes dans le domaine de l’allaitement.

Certains estiment qu’il s’agit du « plus beau métier du monde ». Mais il n’est pas reconnu à sa juste valeur. Comme les organisations syndicales, j’estime nécessaire de reconnaître le métier de sage-femme et de leur accorder le statut médical dans leur exercice hospitalier avec une rémunération à la hauteur de leur niveau d’étude, de leurs compétences et de leurs responsabilités.
Ce nouveau statut accordé permettrait de favoriser des prises en charge toujours mieux adaptées et personnalisées tout du long des parcours de grossesse et jusqu’après la naissance. Par ailleurs, cette revalorisation du statut des sages-femmes serait de nature d’une part à faciliter la création de maisons de naissance attenantes aux structures hospitalières et d’autre part de développer des pôles physiologiques (unité spécialisée dans les naissances physiologiques intégrée dans les maternités, sous la responsabilité des sages femmes). Enfin concernant le problème de désertification médicale, l’intégration des sages femmes libérales reconnues comme praticien de premier recours dans le suivi des femmes, dans les maisons médicales serait une réponse utile.

Je vous demande donc, Madame la Ministre, de bien vouloir répondre positivement aux demandes des sages-femmes et de leurs organisations et de leur donner leur juste place dans leurs fonctions.

Je vous prie d’agréer, Madame la ministre, ma très haute considération.

Pour le groupe des élu-e-s communistes et citoyen

Matthieu Charlionet
Adjoint au Maire en charge de la santé

Read Full Post »

Article paru sur le site Grand-Rouen : http://www.grand-rouen.com/matthieu-charlionnet/politique/44566

 

Read Full Post »