Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for février 2013

19790_420716188011473_816013045_nUne véritable capitulation face aux exigences patronales ! Voilà ce qu’on peut dire de l’accord signé entre le patronat (MEDEF, CGPME et UPA) et trois syndicats minoritaires (CFDT, CGC et CFTC) sous le patronage du gouvernement !

Avec les syndicats majoritaires (CGT et FO) et d’autres organisations syndicales et de travailleurs, les communistes refusent cet accord.

Les députés et sénateurs communistes et du Front de Gauche seront offensifs pour faire barrage à ce texte tout comme plusieurs élus du PS.

Nous appelons les travailleurs à répondre à l’appel de leurs syndicats pour faire grève et manifester le mardi 5 mars prochain partout en France.

Tous en grève et en manifestation le 5 mars !

A Rouen, rendez vous à 10h00 devant la Préfecture

Publicités

Read Full Post »

Communiqué du groupe des élus communistes et citoyen de la ville de Rouen concernant la réforme des rythmes scolaires

La réforme des rythmes scolaires prise à la va-vite et sans réelle concertation approfondie suscite légitimement un mécontentement du personnel enseignant et éducatif, des élus et des parents d’élèves, sur le fond et sur les conditions de sa mise en œuvre.

En étant inégalement appliquée, notamment d’un point de vue qualititatif, dans nos villes, ce projet ministériel remet en cause la dimension nationale du service public de l’éducation.

La réorganisation imposée aux villes va représenter une facture importante à l’heure ou les moyens financiers s’amenuisent en raison des choix budgétaires opérés par l’État.
Dans ces conditions, les élus communistes et citoyen de la ville de Rouen se prononcent pour un report à 2014 de la réforme, permettant à toutes les villes de procéder à sa mise en œuvre de façon égalitaire. Nous ne pouvons, par une mauvaise préparation des équipes éducatives et des services municipaux accroître les inégalités qui existent déjà largement sur nos territoires.

Pour Rouen, cette réforme, appliquée en 2014, permettra de développer sur la ville un projet éducatif territorial ambitieux avec en son cœur la réussite de tous les enfants.

Read Full Post »

efedjfgf
A Rouen, le mois de mars sera le mois de Marx!

Read Full Post »

Jour après jour, les conditions de la rentrée de septembre 2013 dans l’ensemble des établissements scolaires rouennais apparaissent particulièrement inquiétantes :

 

– Dans les lycées Corneille, Jeanne D’Arc et Saint-Saëns, ce sont 16 suppressions de postes ou de classes qui sont programmées pour la rentrée prochaine – des suppressions pérennes qui ne sont nullement accompagnées de créations dans les lycées situés au sud de la Seine !

 

– Dans les lycées professionnels les classes continueront d’être très nettement surchargées et des filières de formation risquent d’être supprimées.

 

– La fermeture du collège Giraudoux est programmée mais dans le même temps, le collège Fontenelle croule sous le nombre d’élèves…

 

– Dans les écoles maternelles et primaires, la réforme des rythmes scolaires se prépare à marche forcée sous la pression du gouvernement sans que celui-ci ne garantisse de façon pérenne les moyens pour la mettre en œuvre.

 

Cet état des lieux, – non exhaustif ! – est le constat concret vécu au plan local de toutes les politiques menées en France depuis des années par des gouvernements ayant choisi de privilégier l’austérité au détriment des besoins humains. Une gestion administrative et technocratique des structures et des organisations s’est substituée à la réflexion nécessaire, génératrice de propositions concrètes permettant le progrès et la réussite de tous les élèves. La souffrance des familles, des enfants, de tous les acteurs de l’éducation face à l’échec des politiques éducatives est niée.

 

À l’heure où il est possible de s’orienter vers des choix nouveaux en matière éducative, il n’est pas concevable d’accepter et de subir une telle situation. D’autres choix sont nécessaires : ceux de « l’humain d’abord » doivent enfin être écoutés.

 

En matière d’éducation, l’ambition doit être pour tous nos enfants celle de l’émancipation personnelle, sociale et culturelle. Cette ambition impose des choix et des pratiques politiques différents de ceux actuellement retenus, c’est à dire :

 

– Des conditions d’éducation adaptées à notre époque : classes non surchargées rendant possible des modalités de transmission coopérative et efficace des savoirs, formation de qualité des enseignants…

 

– Dans le cadre de la mise en œuvre de la réforme des rythmes scolaires, des débats démocratiques portant avant tout sur les objectifs, les contenus et les modalités pédagogiques du temps périscolaire articulé avec le temps scolaire.

 

Dans cette perspective, nous donnons rendez-vous le 4 mars 2013 à 18 h00 à la Halle aux toiles, afin de partager nos informations sur les luttes qui se mettent en place pour une éducation de la réussite de tous mais également pour réfléchir aux alternatives à mettre en œuvre permettant l’établissement d’un projet éducatif territorial émancipateur.

 

Lettre ouverte rédigée par des rouennaises et rouennais, militant-es des organisations du Front de gauche, par le groupe des élu-es communiste et citoyen de la ville de Rouen, des syndiqués de l’éducation nationale, des enseignants, personnels non-enseignants de l’éducation nationale, des parents d’élèves de Rouen.

 

Pour tous contacts concernant cet appel :

Matthieu Charlionet, adjoint au maire de Rouen (PCF) : mcharlionet@rouen.fr; Pascal Langlois, CPE, conseilller municipal de Rouen (République et socialisme) : planglois@rouen.fr;

Read Full Post »