Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for novembre 2011

Publicités

Read Full Post »

La fête de l’huma ouvrira ses portes au parc expo de Rouen dès 12h00 samedi 26 novembre 2011.

Les billets d’entrées sont en vente ce jeudi et vendredi au siège du PCF (place de l’Hôtel de ville Rouen) au prix de 12 euros (15 euros sur place).

De très nombreux stands seront présents, des expos, un espace enfant, des buvettes, restaurants, etc…et un concours de pétanque!

Le programme samedi :
Débats : 14h, sur l’éducation; 15h, sur l’axe seine; 16h, sur les transports et le développement économique; 17h, sur la politique de gauche à mener
Concerts : à partir de 19h0, Gang, Les Hurlements d’Léo, Danakil

Le programme dimanche :
Meeting à 16h00
Concert : 17h00, Fugain

Rendez-vous des communistes de Rouen et de leurs ami-es le samedi à 18h00 au bistrot rouennais avec les candidats du Front de gauche : Carine Goupil, Pierre Conil, Hubert Wulfranc et Hélène Klein.

Read Full Post »

Read Full Post »

Près de 120 personnes ont participé au lancement de la campagne du Front de gauche sur la 1ère circonscription (Rouen, Mont-Saint-Aignan, Déville) le 21 novembre 2011 à la Halle aux Toiles à Rouen.

Ce moment d’échanges fut riche en témoignages : des syndicalistes de La Poste, d’EDF, de l’université, du CHU ont fait part de la situation vécue par les personnels comme par les usagers dans ces différents secteurs. Des situations dégradées en raison des choix politiques actuels. Ces témoins ont expliqué pourquoi ils soutenaient le Front de gauche qui, en plaçant l’humain d’abord dans ses propositions, permet d’envisager une sortie de crise par le haut, sans passer par l’austérité qui casse nos services publics et nous enfonce encore plus dans la crise.

Témoignages également des militants des différentes formations politiques impliquées dans le Front de gauche (PCF, Parti de gauche, Gauche unitaire, FASE) : l’offre politique du Front de gauche est un outil dont chacune et chacun peut s’emparer, pour se réapproprier les questions d’avenir de notre société, pour résister aux marchés financiers et aux agences de notations ainsi qu’à ceux qui sont prêt à céder aux exigences des sphères capitalistes.

Témoignages des candidats du Front de gauche aux élections législatives : Carine Goupil et Pierre Conil pour la 1ère circonscription et Hélène Klein, candidate suppléante d’Hubert Wulfranc pour la 3ème circonscription (qui englobe le 6ème canton de Rouen). Ils ont indiqué leur détermination à s’engager activement dans cette campagne pour créer l’évènement à gauche. Ils pourront compter sur les très nombreux soutiens présents hier soir pour porter l’espoir d’un avenir meilleur pour le plus grand nombre en s’attaquant à ceux qui refusent le partage des richesses.

Une belle soirée qui promet une campagne active dans les jours, les semaines et les mois à venir. Prochains rendez-vous : le 23 novembre à partir de 20h00, assemblée citoyenne sur la question de la dette à la Halle aux toiles et lors du week-end des 26 et 27 novembre à la Fête de l’Humanité Normandie au Parc Expo.

Le blog du comité de soutien : http://rouen2012.wordpress.com/

Read Full Post »

DEPUTE-E-S COMMUNISTES, REPUBLICAINS, CITOYENS

Communiqué de DANIEL PAUL, Député, membre de la commission des Affaires économiques

Le Parti Socialiste et EELV ont décidé, en cas de victoires électorales en 2012, que notre pays ne construirait qu’un seul EPR et fermerait, d’ici 2025, 24 réacteurs nucléaires, soit près d’un quart de sa production totale d’électricité.

Depuis près de 40 ans, la France a développé une politique énergétique fondée sur la complémentarité de plusieurs sources d’énergies, assurant à notre pays une sécurité de fourniture, à des prix parmi les plus bas d’Europe, aux particuliers comme aux entreprises. Le développement d’une filière nucléaire, héritière des outils mis en place par le programme du Conseil National de la Résistance, a nourri l’essor de filières industrielles, d’organismes de recherche et de sécurité qui font autorité dans le monde entier.

Pour autant, le mix énergétique actuel n’est évidemment pas satisfaisant ; les Energies Renouvelables (ENR) doivent prendre une part plus grande.

Mais, eu égard au caractère particulier de l’électricité, à son rôle économique et social, la nécessaire évolution du mix, doit faire l’objet des anticipations nécessaires et ne pas être décidée à la sauvette.

Il faut donc rappeler les enjeux et les objectifs d’une telle évolution, et la liste suivante n’est pas exhaustive :

  • dans un objectif de développement durable et de recul de toute forme de pollution, la priorité absolue demeure à la réduction des gaz à effets de serre,
  • les efforts budgétaires à fournir en matière d’économies d’énergies, dans le parc de logements anciens comme dans l’activité économique,
  • l’adéquation obligatoire entre les besoins et la production, quand les ENR sont pour la plupart intermittentes et nécessitent donc des énergies d’appoint d’origine fossiles qui seront, elles aussi, intermittentes, donc d’un coût élevé,
  • la nécessité de conserver l’objectif d’une électricité la moins chère possible, sauf à prendre le risque d’une augmentation des prix pour l’activité économique comme pour les particuliers, ce qui mettrait en cause le droit à l’énergie en aggravant la précarité énergétique,
  • l’impact écologique, industriel et social, dans les entreprises comme sur les territoires concernés,
  • la question du devenir même de ces entreprises et de la filière industrielle qu’elles constituent avec les organismes de recherche,
  • une industrie nucléaire, 100 % publique, toujours mieux sécurisée, et bénéficiant d’une totale transparence démocratique et d’une gestion associant les élu-e-s, les salarié-e-s, et les usagers.

De telles problématiques, avec des implications sociales, industrielles, scientifiques, dépassent largement le cadre étroit d’une négociation électorale, visant à «donner» quelques circonscriptions aux Verts. L’ambition de la gauche en matière de politique industrielle et énergétique, pour un autre type de développement,  mérite un examen sérieux, réfléchi, quant à ses conséquences industrielles et sociales.

Les députés communistes rappellent leur exigence que, sur une question d’une telle ampleur, un débat public, national et citoyen, soit engagé. Un débat au cours duquel tous les enjeux seront « sur la table », afin que nos concitoyennes et concitoyens puissent décider ensuite, par référendum, la réponse qui sera alors appliquée.

 

Read Full Post »


Nous apprenons que le nouveau Palais des sports situé à Rouen, qui ouvrira ses portes en septembre 2012, serait baptisé du nom de Kindarena en référence à la marque Kinder du groupe Ferrero qui, moyennant une participation financière obtiendrait le privilège de faire de cet équipement public  un « panneau publicitaire » à usage privé.

Elu-e-s communistes et citoyens de Rouen, nous sommes en désaccord avec cette décision de Laurent Fabius président de la CREA.

En effet, la dénomination par une entreprise privée d’un équipement exclusivement financé par des fonds publics, à hauteur de plus de 52 millions d’euros, laisse à penser que sa construction doit tout ou partie à un investisseur privé, ce qui n’est pas le cas.

Par ailleurs cette décision a été prise sans concertation des élus de la CREA et à fortiori de la population, la délibération devant l’acter n’étant pas soumise à ce jour au conseil de la CREA!

L’intrusion d’un opérateur privé et l’usage du « Naming » importé des pays anglo-saxon viennent questionner plus généralement une tendance actuelle à la marchandisation du sport et à la recherche de rentabilité des équipements sportifs au détriment des missions de service public.

A l’inverse de cette tendance nous souhaitons mettre au centre du débat le rôle émancipateur du sport, en questionnant les objectifs, la propriété, le financement public du sport et sa gestion démocratique. Les infrastructures doivent être construites pour répondre aux besoins de la population et non pas pour être rentables. Au même titre que le patrimoine culturel, les équipements sportifs doivent être un patrimoine commun géré par le service public et accessibles à tous.

En ce sens, faire du palais des sports un équipement au service de la promotion d’une marque n’est pas un signal positif adressé aux habitants de notre agglomération, qu’ils soient sportifs et/ou spectateurs.

Rouen, le 19 novembre 2011

A consulter  le Contrat de Partenariat sur le nommage du Palais des Sports de  entre Frerero et la Crea

Read Full Post »

Chacun le sait, la situation est grave. Les réponses données face à cette crise ne se traduisent que par des mesures d’austérités, des décisions antidémocratiques et une soumission sans retenues face aux marchés financiers et aux agences de notation.Face à cela, le Front de gauche, rassemblement de plusieurs formations politiques (PCF, PG, Gauche Unitaire, République et Socialisme, FASE…)  et de personnalités, a décidé de résister et de porter des propositions dont l’objectif principal est de placer l’humain avant les marchés financiers.

Le Front de gauche se met en place sur les villes de la 1ere circonscription de Seine-Maritime (Rouen, Mont-Saint-Aignan et Deville les Rouen) et propose dès la semaine prochaine de nombreuses initiatives à Rouen :

Le lundi 21 novembre à 19h00 à la Halle aux toiles : lancement de la campagne du Front de gauche sur la 1ere circonscription. Venez débattre sur les propositions du Front de gauche, rencontrer, les militants des différentes organisations du Front, discuter avec Carine Goupil et Pierre Conil (candidats pour les élections législatives) et les premiers membres du comité de soutien. Librairie, tables militantes, buvette et restauration…

Le mercredi 23 novembre à 18h00 puis à 20h00 à la Halle aux Toiles : deux temps d’échanges sur la dette. Le premier organisé par l’Atelier Rouennais du Communisme (antenne régionale d’espace marx) avec une conférence de José Gayoso, universitaire, membre d’Attac et le second, une assemblée citoyenne, organisée par les partis composant le Front de gauche.

Le samedi 26 novembre à 18h00, au bistrot de Rouen à la Fête de l’Humanité au parc expo, rencontre avec les candidats du Front de gauche de la 1ere circonscription, Carine Goupil et Pierre Conil, et les candidats sur la 3ème circonscription (qui inclue le 6ème canton de Rouen) Hubert Wulfranc et Hélène Klein.

Vous voulez tout savoir du Front de gauche et de sa dynamique, venez participer à l’un de ces rendez-vous !

Et aussi : le blog du comité de soutien au Front de gauche 1ère circonscription : http://rouen2012.wordpress.com

Read Full Post »

Older Posts »