Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for 15 août 2011

Le Maire de Rouen remet la médaille d'honneiur de la ville à Allain Leprest (photo PN)

Allain Leprest s’est ôté la vie tout près de son ami Jean Ferrat. Une vie qu’il avait dévorée avec ardeur.

Les élus communistes et citoyens de Rouen saluent l’artiste, le poète, le rebelle, le camarade de combat qui vient de nous quitter. 

Ses racines d’origines modestes étaient dans l’agglomération rouennaise ou il avait passé sa jeunesse et commencé à écrire et chanter. Nombreux sont ceux qui l’ont côtoyé durant  ses années et appréciaient de le revoir dans notre région ou il revenait  toujours en ami.

La ville de Rouen qu’il a si bien chanté « Ma ville, mon toit, mon froid » lui avait rendu hommage en 2009. Le Maire et le conseil municipal  lui remettant la médaille d’honneur de la ville.

Ses qualités artistiques, ses textes étaient reconnues par de nombreux artistes et par la profession qui lui avait décerné plusieurs prix. Interprète bouleversant, attachant, écorché vif, il avait mis également son talent d’auteur au service de nombreux  artistes. Nougaro avait dit de lui: « voici l’un des plus foudroyants auteurs de chanson. ». 

Allain était artiste et communiste, il est toujours resté fidèle à ses engagements de jeunesse. Il se déclarait « Acteur au sens artistique et dans le même temps de la scène sociale » Le cœur d’Allain battait pour la liberté, la fraternité, la justice.

Cet engagement de citoyen  l’avait conduit à  apporter son soutien actif à  la liste du Front de gauche aux élections régionales conduite par le Maire communiste de Dieppe Sébastien Jumel pour un « Tout à Gauche, Rien qu’à Gauche. » comme il l’écrivait dans un texte de soutien. 

Dans le cadre de la campagne des régionales, il avait notamment participé aux cotés des acteurs culturels locaux à une rencontre considérant que « Rien de ce qui affecte notre société au quotidien, aucun projet d’avenir ne peut être étranger à l’univers des gens du spectacle » 

Sa disparition brutale, nous qui le savions en rémission de son cancer, laisse ses amis, ses camarades dans une peine profonde. Sa voix rauque et tendre,  sa silhouette, ses mots vont nous manquer.

Ses textes, ses chansons le feront survivre longtemps encore. On ne compte plus les artistes, parmi les plus grands ou encore méconnus qui continueront à donner vie à ses textes. 

A sa famille et à tous ses proches nous adressons nos condoléances et l’expression de notre profonde tristesse.

Publicités

Read Full Post »