Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for octobre 2010

Extrait de l’intervention de Céline BRULIN pour le groupe Front de Gauche-Parti Communiste Français-Gauche Unitaire-Parti de Gauche en séance plénière du 18 octobre 2010

 » (…) Les personnels du CHU comme ceux du Groupe Hospitalier du Havre et de nombreux hôpitaux de notre région, tirent la sonnette d’alarme. Leurs conditions de travail ne leur permettent plus d’assumer leurs missions de service public. Et lorsqu’ils demandent la simple reconnaissance de leur qualification, comme le font les infirmiers-anesthésistes, le gouvernement leur adresse une fin de non-recevoir, quand ce ne sont pas les CRS !

De plans de retour à l’équilibre en réduction des déficits, on a tiré sur la corde au point qu’elle menace aujourd’hui de rompre. Il faut se rendre à l’évidence. Les personnels ont engagé de nombreux efforts. Leur en demander davantage ferait courir de graves risques. Il s’agit de la santé, parfois même de la vie de nos concitoyens !

Nous devons unir nos forces à celles des personnels pour demander l’annulation du plan de retour à l’équilibre du CHU.

Et exiger que l’Etat honore sa dette à l’égard du CHU : 17 millions d’euros de MIGAC (Mission d’Intérêt Général et d’Aide à la Contractualisation), des enveloppes qui doivent, du reste, être revalorisées en faveur de notre région au regard des graves inégalités que nous subissons.

Des emplois doivent aussi être créés pour l’ouverture du nouvel hôpital d’Evreux faute de quoi nous passerions d’environ une infirmière pour 8 lits à une infirmière pour 12 lits.

Nous devons unir nos forces à l’ensemble des partenaires qui oeuvrent dans le domaine de la santé.

Au sein de la Commission Régionale de Santé et d’Autonomie, ils ont unanimement fait part de leur inquiétude quant à l’arrêté fixant le nombre d’internes à former par spécialité, qui aggraverait la situation démographique déjà catastrophique dans notre région. Ils ont unanimement adopté une motion demandant un plan d’urgence de rattrapage en matière d’offre de soins.

Ce combat est à mener, avec détermination. (…) »

Lire l’intervention dans son intégralité

Read Full Post »

Rien n’arrête la formidable mobilisation actuelle contre la réforme des retraites proposée par Sarkozy, même pas la forte pluie de ce début de manif.

Les manifestants étaient encore plus nombreux que le samedi 2 octobre!

Rendez-vous maintenant mardi 19 octobre à 10h00, cours Clémenceau Rouen. Nous allons les faire plier!

Read Full Post »

Après avoir été des millions dans la rue, alors que l’immense majorité des français refuse cette réforme, le gouvernement doit entendre le peuple. Le mot d’ordre est simple : faisons les plier!

Rendez-vous à Rouen le samedi 16 octobre 2010 à 14h00, cours Clémenceau.

Nous pouvons le faire reculer. Nous voulons garder notre droit à la retraite dès 60 ans. Pour financer ce droit, l’argent existe, nous le savons tous. De l’argent qui jusqu’à aujourd’hui sert toujours les plus riche. N’oublions pas les 30 millions d’euros reçu par Liliane Bettencourt grâce au bouclier fiscal. N’oublions pas les retraites dorées des ex-pdg de Carrefour et des autres. Exigeons une autre répartition des richesses!

Read Full Post »

La mobilisation contre cette réforme des retraites ne faiblit pas : à Rouen, plus de 75 000 manifestants ont défilé ce mardi 12 octobre 2010. Les lycéens et étudiants étaient nombreux également. Décidément, le gouvernement restera t’il sourd? Au Havre aussi et à Dieppe, les cortèges ont été massifs : 55 0000 et 10 000 manifestants.

De son côté, les parlementaires communistes accentuent la bataille en défendant notamment des propositions très concrètes pour financer les retraites. Ici : une autre proposition de loi

Retour en photo sur la manifestation rouennaise et rendez-vous samedi 16 octobre dans la rue à nouveau si le gouvernement n’a pas retiré son projet d’ici là!

Read Full Post »

Le Comité d’établissement SNCF de Normandie organise le samedi 16 octobre 2010 une grande initiative à Rouen qui a pour objectif d’alerter l’opinion publique des menaces qui pèsent sur l’activité fret de la SNCF dans notre agglomération.

Les élu-es communistes et citoyen de la ville de Rouen soutiennent cette initiative. Cela a été exprimé lors du dernier conseil municipal de la ville par le dépôt d’une motion d’urgence.

A l’heure où il est nécessaire de disposer d’alternatives à la route dans le respect des objectifs de réduction des gaz à effet de serre du secteur des transports et pour beaucoup d’autres raisons, notamment le développement d’une politique dynamique de l’emploi où le statut de cheminot est le garant de la sécurité des circulations, ces projets de casse du fret sont inconcevables.

Rendez-vous donc nombreux le samedi 16 octobre 2010, place de l’hôtel de ville de Rouen, dès 10h00 pour exprimer notre refus de voir disparaitre cet outil industriel.

Programme :

10h – 12h : exposition

14h – 15h : démonstration des métiers de l’équipement (montage de voie)

15h – 16h30 : débat public « Le triage de Sotteville au coeur du développement du fret ferroviaire »

16h30 – 18h : concert

Avec la présence de notre camarade, Noël LEVILLAIN, Conseiller régional de la Haute-Normandie et Pierre MENARD, représentant du Comité de défense du triage de Sotteville les Rouen.

Pour rejoindre le Comité de défense : signer l’appel ici

Read Full Post »

Le peuple français doit être entendu ! La démocratie doit être respectée ! Le gouvernement n’a d’autre alternative que de retirer son texte de l’ordre du jour du débat parlementaire. Le dossier des retraites doit être repris à zéro avec les syndicats, sur d’autres bases que celle de recul de l’âge légal du droit à la retraite. Chaque parlementaire qui continue à prêter sa voix à la remise en cause du droit à la retraite à 60 ans ne peut aujourd’hui que se déconsidérer aux yeux de ses électrices et de ses électeurs.

Faisons entendre notre voix fortement, avec les syndicats,

le mardi 12 octobre 2010.

A Rouen, rendez-vous 10h00, Cours Clémenceau.

Read Full Post »

 

 

Rassemblement devant la Préfecture à Rouen le jeudi 7 octobre 2010

 

L’entreprise Educatel située sur le territoire de notre ville connaît actuellement  un mouvement social qui dure depuis plus de 35 jours portant sur les conditions de travail et de rémunération des salariés du secteur communication. Les élu-es communistes et citoyen apportent leur soutien à ces salarié-es.

Les salarié-es grévistes n’ont reçu aucune rémunération le mois dernier, ce qui les place dans des situations financières très difficiles.

Nous appelons les citoyens et les collectivités locales a manifester leur soutien, en se rendant notamment au siège d’Educatel (31 avenue de la libération). Les négociations avec la Direction de l’entreprise doivent s’ouvrir très rapidement afin de trouver une issue à ce conflit.

 

Read Full Post »

Older Posts »