Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for juin 2009

arton377-c1161Les jeunes communistes de Rouen sont intervenus ce 29 juin lors du conseil d’Agglo de Rouen afin d’interpeller les élu-es communautaires sur cette campagne pour la gratuité des transports en commun sur notre territoire. Des tracts ont été distribués. Le groupe des élu-es communistes a fait une intervention sur ce sujet en réclamant notamment que soit engagé une étude de faisabilité sur une telle gratuité. Cela fait plusieurs mois que cette campagne est menée sur notre agglomération, déjà en novembre 2008, notre blog en parlait. De nombreux articles de presse ont indiqué le côté très populaire de cette exigence sociale et environnementale.0000184233-0_w_230_h_230

Plus d’infos sur le site de la JC ici

(photos PN)

 

Publicités

Read Full Post »

logementIl est des choix qui en disent long sur l’importance qu’un président de la République accorde à tel ou tel enjeu de société!

On savait Nicolas Sarkozy plus enclin à favoriser le « tous propriétaires» que la promotion du logement social, pour sortir de la très grave crise du logement qui secoue notre pays.

Avec la suppression pure et simple du ministère du Logement, le remaniement gouvernemental confirme le choix assumé du désengagement de l’Etat.

En confiant à Benoist Apparu un secrétariat d’état au logement – et non un ministère – les locataires, les demandeurs et tous les gens qui souffrent du mal logement ne peuvent que s’interroger sur la signification d’un tel recul dans la prise en compte de la question du  logement dans les priorités gouvernementales.

Que faut-il en déduire ? Que la crise du logement serait résolue ? Que ce qui reste à faire, c’est la mise en œuvre de la loi MOLLE – loi Boutin – qui démantèle le logement social ?

Dans l’un ou l’autre cas il n’y a pas besoin de faire appel à un spécialiste du logement, mais à un libéral convaincu, capable de mettre en œuvre la rupture présidentielle en matière de logement.

On aurait pu s’attendre à ce que le nouveau secrétaire d’Etat au Logement, porte une attention particulière aux millions de français qui souffrent du mal-logement, en annonçant :

  • le logement comme grande cause et priorité nationale, à laquelle il convient d’accorder les moyens nécessaires, 
  • l’augmentation du budget du logement à 2% du PIB,
  • l’engagement immédiat d’un plan de construction massive de 180 000 logements sociaux par an,
  • le blocage des loyers et l’inclusion des charges dans le calcul des APL.

Au lieu de cela, le nouveau secrétaire d’Etat a consacré sa première déclaration aux efforts à faire sur les économies d’énergies et le développement durable. Préoccupations certes essentielles, mais qui ne valent que si les aides de l’Etat au logement dans leur ensemble progressent à la hauteur des besoins. Ce qui n’est pas le cas cette année et encore moins pour  2010 puisque les prévisions gouvernementales du budget du logement se situent à hauteur de 350 millions d’€. Soit une contribution bien inférieure à celle des collectivités.

L’Association nationale des Elus Communistes et Républicains qui appelle au rassemblement et à la mobilisation pour exiger l’abrogation de la loi Boutin va s’adresser à Mr Apparu afin de le rencontrer rapidement et lui faire part de ses propositions.

Montreuil, le 26 juin 2009.

Read Full Post »

Déclaration des élu-es communistes et citoyen

Le Sénat doit examiner lundi 29 juin en séance publique une proposition de loi issue de différents groupes politiques visant à autoriser la restitution par la France des têtes maories à la  Nouvelle-Zélande. Il en existe une quinzaine dans les collections publiques de l’Hexagone, notamment à Rouen.

Le conseil municipal de Rouen s’était engagé à l’unanimité le 19 octobre 2007 dans une démarche permettant de restituer à la Nouvelle-Zélande une tête maorie, déposée au Muséum de Rouen en 1875.

Le ministère de la culture avait alors décidé de s’opposer à ce geste de la ville de Rouen conforté par le tribunal administratif de Rouen qui avait  décidé d’annuler la délibération de restitution de la tête maorie.

Le groupe des élu-es communistes de Rouen avait alors déploré cette situation. Alors que le colonialisme a été une terrible entreprise de domination (asservissement des peuples colonisés, esclavage, travail forcé, massacres, pillage des ressources naturelles et culturelles, apartheid et ségrégation raciale) ce geste symbolique de restitution d’une tête maorie, fruit de la période coloniale, aurait été un acte fort.

Si cette proposition de loi était adoptée, nous pourrons répondre à cette demande de la Nouvelle-Zélande qui tente depuis de nombreuses années de rendre au peuple Maori une partie de son patrimoine historique et culturel qui lui a été spolié.

Rouen, le 24 juin 2009

Read Full Post »

nordique_facade_melvilleLes élu-es communistes ont toujours apporté leur soutien au cinéma Art et Essai et au Melville. Ce cinéma contribue à offrir une alternative cinématographique face à la standardisation de la production et de la diffusion cinématographique notamment à travers les multiplexes. C’est aussi Le Melville qui porte le Festival du cinéma Nordique qui en est à sa 22ème édition. C’est enfin un lieu où le débat citoyen a pu trouver sa place, permettant à des associations d’y organiser des projections-débats sur des sujets de société.

Ce réseau Art et Essai Recherche diffuse des films d’auteurs, des films étrangers, des films moins « médiatisés », ce qui représente une offre unique dans notre agglomération. Cependant il se trouve dans une situation économiquement délicate. Les budgets des salles indépendantes comme Le Melville trouvent leur équilibre grâce aux aides publiques de l’État et des collectivités locales, ce malgré leurs programmations de qualité et, concernant le Melville, une fréquentation en hausse.

La décision de la municipalité de droite de favoriser l’implantation d’un nouveau Multiplexe sur les Docks a créé les conditions d’une déstabilisation du paysage cinématographique avec la fermeture prochaine des Gaumont rue de la République. Notre municipalité est en négociation avec Gaumont afin de préserver ce lieu en le dédiant notamment au cinéma Art et Essai.

Dans la phase transitoire et en attente de l’évolution de ce dossier, le groupe des élu-es communistes et citoyen considère que le versement pour 2009 par la ville de Rouen d’une subvention assortie d’une convention d’objectifs dans la cadre de la loi Sueur est nécessaire pour contribuer à la poursuite de l’activité du Melville. D’autant qu’elle conditionne le versement des autres collectivités. C’est une position conforme à celle que nous avons soutenue en votant les subventions de la ville au Melville depuis 2006.

Read Full Post »

Beaucoup de monde ce samdi pour la Lesbian & Gay pride 2009 à Rouen. Ce défilé, organisé par l’association Homogène et soutenue par l’association AIDES, la CFDT, la FIDL, la JC, Enfants d’Arc-en-ciel, le MRAP, le NPA, PCF, Planning Familial, UEC, UNEF, a mis en avant les 40 années de lutte pour le droit à l’égalité, à vivre sa sexualité en toute quiétude.

Hélène Klein, adjointe communiste au maire en charge de la lutte contre les discriminations a prononcé un discours (Voir ici les propos d’H.Klein) tout comme le Président d’Homogène.

Retour sur le défilé en photos :

Read Full Post »

Fete 1

Grand rendez-vous politique de la rentrée, pour poursuivre les luttes et bâtir des perspectives politiques de changement, la fête de l’Huma va cette année encore faire évènement pour les dizaines de milliers de visiteurs.

Parmi les artistes qui s’y produiront, de quoi satisfaire tous les appétits musicaux :

Manu Chao ; Deep Purple Keziah Jones, Maxime Le Forestier, The Kooks, Arthur H, Cocoon, Julien Clerc…

La vignette est en vente au prix de 18 € (accès pour les 3 jours) auprès des militants communistes… infos

Read Full Post »

 dsc02100Les  élu-es  du  groupe  communiste  et  citoyen  ont  contribué  à  l’élaboration  collective  du programme pluri annuel d’investissement 2009/2014 qui a été présenté le 17juin 2009.

 Ce  travail  s’est  effectué  dans un  contexte  financier  tendu pour  la ville mis  en  évidence par l’audit  réalisé  en  2008.  Contexte  rendu  difficile  par  les  choix  de    gestion    de  nos prédécesseurs, notamment le poids des emprunts « toxiques » contractés. La crise économique et le ralentissement de l’activité économique engendrent également des pertes de recettes pour la ville.

 La politique du gouvernement à  l’égard des collectivités accroit  les contraintes pour  la ville. En remettant en cause les dotations et concours financiers de l’État, elle contribue à asphyxier les  collectivités.  Cette  politique  fait  supporter  aux  foyers  les  plus  modestes  des  charges supplémentaires tout en permettant aux plus fortunés de s’exonérer de l’impôt avec le bouclier fiscal. 

 Dans ce contexte   nous notons avec satisfaction que  le PPI    intègre  les axes de priorités que nous avons avancés notamment en matière de  solidarité qui  touche  toutes  les couches de  la population  du  plus  jeune  au  plus  âgé,  de  réalisation  d’équipements  de  proximité  afin d’améliorer la vie des quartiers et l’attractivité de la ville, de développement du service public communal.

 Ce PPI  réaffirme des valeurs de gauche et   opte pour des choix politiques  forts. Le  retour à une  gestion  publique  de  notre  restauration  scolaire  au  service  de  la  qualité  alimentaire  est ainsi  acté. Cette  orientation  que  nous  avons  défendue  affirme  notre  attachement  au  service public communal malmené par des dizaines d’années de gestion libérale. La  reprise  en  gestion  directe  des  parkings  à  échéance  des  contrats  de  concession  participe également de cette volonté de redonner à la ville la pleine maîtrise de ses choix de gestion.

 Ce  programme  d’investissement  porte  également  des  choix  forts  en  matière  d’économie  d’énergie et de développement durable permettant de contribuer à  l’effort de préservation de notre environnement.

 Malgré la sélection rigoureuse des investissements retenus,  afin de faire face notamment aux impasses budgétaires héritées de la gestion de Pierre Albertini et de sa majorité une évolution de la fiscalité s’est avérée nécessaire.  Notre  groupe  a  défendu  une  évolution  la  plus  contenue  possible  des  taux  d’imposition  afin d’en atténuer les effets auprès des Rouennais qui subissent pour beaucoup les conséquences de  la  politique  du  gouvernement. Nous  prenons  acte  de  la  décision  adoptée  et  estimons  qu’un grand combat politique doit  s’engager pour exiger du gouvernement une  réforme d’ampleur de la fiscalité locale permettant d’intégrer notamment les actifs financiers à l’effort collectif.

 Les  élu-es  communistes  et  citoyen  se  félicitent  du  contenu  du    programme  pluriannuel d’investissement  qui  est  proposé.  Il  définit  pour  les  prochaines  années  les  priorités  et orientations que nous porterons  avec nos partenaires de  la majorité municipale.  Il  assure  la maîtrise et la transparence des engagements budgétaires avec le souci de maintenir  un niveau d’investissement  réaliste et conséquent et de  rester  fidèle au projet que nous avons défendu devant les Rouennais et les Rouennaises.

Read Full Post »

Older Posts »