Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for mai 2009

front-de-gaucheLes bureaux de vote seront ouverts de 8h00 à 18h00.

Pour voter, il suffit de se rendre dans votre bureau de vote avec une pièce d’identité et votre carte d’électeur. La carte d’identité est indispensable si vous ne possédez pas votre carte d’électeur.

En cas d’absence justifiée, un vote par procuration est envisageable. Il suffit, pour cela, de choisir une personne qui vote dans la même commune que vous. Une démarche gratuite qui peut être effectuée, jusqu’à la veille du scrutin, auprès du commissariat de police, de la brigade de gendarmerie ou du tribunal d’instance de votre lieu de résidence ou de votre lieu de travail.

Les élu-es communistes et citoyen invitent les rouennais à voter pour la liste du Front de gauche avec à sa tête dans notre circonscription : Jacky Hénin.

CIMG1773

Peut être vous demandez vous ce qu’est le Front de gauche. Il est vrai que les médias n’en parlent pas, ça ne fait sûrement pas assez people…

Le Front de gauche c’est l’union du Parti Communiste, du Parti de Gauche de Jean-Luc Mélenchon (ex PS), de la Gauche Unitaire issue du NPA, de République et socialisme issue du MRC et de milliers de syndicalistes, de personnalités du monde associatif et de la culture, de citoyens.

Un rassemblement qui en fait gêne quelque part les tenants de l’ordre établi…

Au niveau culturel, le Front a le soutien de Ignacio Ramonet (ancien rédacteur en chef du Monde diplomatique), Régis Debray, Didier Daeninckx, François Hadji-Lazaro, Ariane Ascaride, Bernard Cassen (directeur général du Monde diplomatique et président d’honneur d’Attac), Robert Guédiguian, Henri Pena-Ruiz…

Près d’un quarantaine d’économistes ont signé ensemble un manifeste paru dans Libé le 19 mai et soutenant le Front, dont Bernard Guibert, ancien responsable de la Commission Economie des Verts, Bruno Amable (1er co-récipiendaire en 2000 du Prix du meilleur Jeune économiste décerné par Le Monde et le Cercle des économistes), Laurent Cordonnier (spécialiste de la politique économique et de l’emploi)…

Le Front continue de rassembler des milliers de personnes qui voient dans cette démarche une offre politique unitaire extrêmement intéressante : unis dans la rue, nous pouvons être unis dans les urnes.

cimg1691

Jusqu’au bout, jusqu’au dépôt officiel des candidatures, nous avons offert, notamment au NPA, de venir avec nous dans ce rassemblement. Malheureusement, il a refusé, préférant parier sur la popularité d’Olivier Besancenot pour les présidentielles de 2012. Pour nous, il n’est pas question d’attendre, les gens souffrent trop de cette crise capitaliste, nous ne pouvons pas parier sur cette misère pour gagner. Au contraire, dès maintenant, il faut s’unir, s’organiser pour riposter à la droite et à son entreprise de démolition des acquis sociaux. Mais il faut également proposer de nouveaux projets de développements pour la France et l’Europe, mettant au centre de tout l’être humain et l’environnement.

Le Parti Socialiste présente des propositions qui semblent à gauche, Europe et Ecologie, des propositions très « vertes ». Malheureusement, ils soutiennent tous le même Traité de Lisbonne, ultralibéral, rejeté en 2005 et fabriqué par Sarkozy. Ce traité s’il est ratifié interdira (le mot n’est pas trop fort) tout espoir d’une Europe sociale. Il grave dans le marbre la « concurrence libre et non faussée » et le démantèlement de tous les services publics d’Europe. Comment imaginer dans ce cas que le bien être des peuples et la sauvegarde de notre planète seront des priorités ?

Très clairement, avec le Front de gauche, nous voulons devenir majoritaire à gauche. Nous voulons construire une alternative politique crédible et porter au plus haut niveau des propositions de gauche. Ces élections européennes sont un bon moment pour démarrer cette entreprise de rassemblement, ne loupons pas cette occasion !

C’est pour cela que nous vous invitons à voter pour cette liste du Front de gauche, conduite par Jacky Hénin (en Normandie et par d’autres ailleurs!), qui est la seule offre politique originale de cette campagne et qui représente un véritable espoir de changement.

Publicités

Read Full Post »

La pluie n’a pas découragé plusieurs milliers de manifestants à Rouen ce 26 mai. A l’appel de l’ensemble des organisations syndicales, ce rendez-vous s’inscrit dans les nombreuses mobilisations oraganisées face aux nombreux plans sociaux qui touchent notre pays depuis plusieurs mois. Une grande journée d’action est programmée pour le 13 juin 2009.

 

CIMG1768

 CIMG1770

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans la manifestation rouennaise, les militants du Front de gauche (PCF, Parti de gauche, Gauche unitaire, Socialisme et République) étaient là en nombre derrière Jacky Hénin, euro député communiste sortant et tête de liste pour notre circonscription.

CIMG1772 CIMG1773

Read Full Post »

Mise en page 1

Read Full Post »

La lettre des élu-es communistes et citoyen de la ville de Rouen vient de paraitre.

Au sommaire :

– Les élu-es communiste et citoyen de Rouen votent Front de gauche

– A propos des suppressions d’emplois à la Poste de Rouen

– Les transports en commun sont devenus gratuit à Aubagne…et à Rouen?

– Rapport Balladur sur la réforme des collectivités locales

– Meeting du Front de gauche le 26 mai à Rouen

Télécharger la Lettre ICI

Read Full Post »

cimg1264Dans l’unité totale, les organisations syndicales ont appelé à deux nouvelles journées d’action les 26 mai et 13 juin. A Rouen, une manifestation aura lieu le 26 mai : départ à 10h30, cours Clémenceau.

Les élu-es communistes de Rouen participeront aux côtés des salarié-es à ce rassemblement.

Read Full Post »

laposte_greve_Une motion contre les suppressions d’emplois à La Poste de Rouen, présentée par Matthieu Charlionet, élu communiste à la ville de Rouen au nom de l’ensemble de la majorité municipale, a été adoptée lors du Conseil municipal du 15 mai 2009.

Texte de la motion adoptée :

Les élu-es de la ville de Rouen ont été interpellés par les syndicats CGT et SUD de La Poste sur les résultats en matière d’emploi liés à la réorganisation de la distribution postale sur la plate-forme rouennaise. En effet, celle-ci se traduit par des suppressions importantes d’emplois et par une baisse du nombre de facteurs titulaires sur Rouen.

Nous nous inquiétons de cette réorganisation de la distribution du courrier sur notre ville qui a un impact négatif immédiat sur l’emploi à l’heure où des centaines de milliers de salariés sont licenciés en raison de la crise. D’autre part, nous estimons que cette réorganisation ne prend pas en compte le développement urbain de notre ville.

Alors que notre ville fait un effort particulier, en partenariat avec la Direction régionale de La Poste, pour aider au développement territorial des agences postales sur notre territoire, nous estimons que la Direction de La Poste doit également participer à l’effort de cohésion sociale à Rouen. Supprimer ces emplois ne va pas dans ce sens.

Cette réorganisation s’inscrit dans la politique actuelle du gouvernement qui, à tous les niveaux, vise à démanteler les services publics en restreignant les budgets, ce qui mène, de fait, à des réductions de personnel. En 2010, ce sont près de 34 000 suppressions de postes de fonctionnaires qui sont prévus par l’Etat.

Les élu-es de la ville de Rouen apportent donc leur soutien aux revendications des salariés de La Poste. Ils et elles demandent à la Direction de l’établissement de bien vouloir revoir son programme de réorganisation de la distribution postale sur notre territoire afin de continuer dans le cadre du service public la mission qui est la sienne et de renoncer à toutes les suppressions d’emplois prévues.

 

Read Full Post »

cpam1-300x225Depuis plusieurs mois, les militants communistes font signer une pétition contre la fermeture des agences de proximité de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie. Ces agences réparties dans chaque commune accueillent en majorité des personnes en situation de précarité, bénéficiaires de la CMU et des personnes à mobilité réduites. Le projet de réorganisation prévoit leur remplacement par des pôles plus grand et beaucoup mois nombreux, et par des permanences d’une demi journée par semaine dans certains quartiers. Ceci aura pour conséquence d’éloigner le service des populations qui en ont le plus besoin. Ce midi, le pcf76 a organisé un rassemblement devant le siège de la CPAM avenue de Bretagne. Une délégation composée de responsables départementaux du pcf et d’élus communistes (dont Hubert Wulfranc, maire de Saint-Etienne du Rouvray) a rencontré la direction de la CPAM, afin de déposer les 8000 signatures d’usagers s’opposant aux fermetures et de proposer l’installation d’un dialogue entre la CPAM et les élus locaux, concernant la réorganisation et tenant compte des situations difficiles dans lesquelles sont plongés nombre de nos concitoyens. Poussée par les politiques gouvernementales de restriction budgétaires, la CPAM, tout comme l’ensemble de nos services publics, se voit obligée de travailler à une réorganisation permettant une diminution de ses dépenses, avec comme conséquence à moyen terme la dégradation du service rendu aux habitants. Nous ne pouvons accepter ce sort fait à nos services publics et plus généralement, le type de société que cela prépare pour demain.

Read Full Post »

Older Posts »