Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for novembre 2008

logo_pum_rvb1

Des solutions à la crise, ICI

Read Full Post »

h3ill962774dal233062

Le DAL a été condamné a versé 12.000 € d’amende. Son crime : avoir installé des tentes dans les rues de la capitale dans le cadre de l’occupation de la rue de la banque. Ce jugement est une honte.

Incapable de répondre à l’une des revendications les plus légitimes qui soit, celle de se loger dans la dignité, le gouvernement choisit la voie de la criminalisation de l’action citoyenne en portant plainte contre le DAL. Il s’agit de masquer son échec notoire dans ce domaine. Le droit opposable au logement promis par la droite se révèle être dans la réalité totalement inefficace.

Le PCF dénonce ce jugement et apporte son soutien au DAL dans son combat citoyen contre le mal-logement.

Read Full Post »

Après l’école, les retraites, l’anpe, les tribunaux, les hôpitaux, l’insee, l’audiovisuel public, météofrance…c’est au tour des associations éducatives complémentaires de l’enseignement public.

Ces associations œuvrent, sur tous les territoires, au plus près des citoyens, aux côtés des enseignants, des parents, des élus, dans le champ scolaire et périscolaire, dans la logique du développement et du rayonnement de l’Ecole publique. Elles en défendent les valeurs et visent à promouvoir le service public d’éducation dont elles sont des partenaires importants.

En date du 6 octobre dernier, le Ministre de l’Education nationale a décidé unilatéralement, sans le moindre délai de prévenance, sans concertation préalable, de supprimer 25 % du financement des actions conventionnées par le Ministère au titre de l’exercice civil …2008, soit avec effet rétroactif.

Par ailleurs, toujours en date du 6 octobre, le Ministre de l’Education nationale a annoncé sa décision de ne pas reconduire, dès le 1er septembre 2009, l’aide qu’il apportait aux centaines d’emplois d’enseignants détachés, répartis sur tous les territoires, pourtant indispensables à la conduite des activités de terrain des Associations concernées, ce qui représentera une réduction globale de près de 70 % des financements concernés !

Par ces décisions, des millions d’enfants et de jeunes scolarisés seront privés de l’action éducative des Associations agréées partenaires de l’Ecole. Des dizaines de milliers d’enseignants et autres professionnels de l’Education, les Parents, les Elus, se verront également privés du concours des associations éducatives complémentaires de l’Enseignement public.

Ces choix gouvernementaux vont bien au-delà d’une participation solidaire à un effort national de rigueur, que nous pouvons entendre, comprendre, et accepter, en concertation, programmée dans le temps, et d’un montant équitable.

Ils s’inscrivent dans une démarche politique surprenante, celle de programmer la disparition des mouvements d’Education populaire, ciment de citoyenneté et du « vivre ensemble » dans une République solidaire, en particulier dans les territoires sensibles, au plus près de ceux qui en ont le plus besoin.

Ce sont plus de 50 000 emplois estimés, directs et induits, qui sont menacés, supprimés, à très court terme.

Les Huit Associations Complémentaires de l’Enseignement Public (Centres d’Entrainement aux Méthodes d’Education Active (CEMEA), Eclaireuses et Eclaireurs de France (EEDF), Fédération des Œuvres Educatives et de Vacances de l’Education Nationale (FOEVEN, Fédération des AROEVEN), Jeunesse au Plein Air (JPA), Les Francas, La Ligue de l’enseignement, Office Central de Coopération à l’Ecole (OCCE), Fédération Générale des Associations Départementales des Pupilles de l’Enseignement Public (FGPEP) ont officiellement demandé au Ministre de l’Education nationale une audience en vue d’étudier avec lui une solution permettant de porter remède aux très graves difficultés auxquelles nos Associations se trouvent ainsi confrontées du fait de ce revirement de dernière minute.

Une pétition a été lancée, il faut la signer, massivement!

Read Full Post »

cimg0617Communiqué commun des organisations syndicales CFDT / CFE-CGC / CFTC / CGT / FO / FSU / SOLIDAIRES / UNSA du 24 novembre 2009

« Comme elles en avaient convenu, les organisations syndicales se sont retrouvées ce lundi 24 novembre 2008.

Elles constatent une accentuation des problèmes liés au pouvoir d’achat et à l’emploi. Ceci confirme que les salariés, les retraités, les demandeurs d’emploi sont les premiers à payer une crise dont ils ne sont pas responsables. Dans de nombreuses entreprises, les salariés sont contraints d’utiliser leurs jours RTT pour faire face aux baisses d’activité, d’autres subissent du chômage technique, les plans sociaux se multiplient, des intérimaires et des salariés en CDD se retrouvent au chômage.

Le gouvernement poursuit sa politique de suppressions d’emplois dans les fonctions publiques mettant en péril la qualité des services rendus. Cette situation conduit à de nombreuses réactions et mobilisations.

Rappelant leurs responsabilités aux employeurs et à l’Etat, les organisations syndicales retiennent le principe d’une mobilisation massive des salariés au début de l’année 2009 pour faire aboutir leurs revendications sur l’emploi, le pouvoir d’achat, les garanties collectives, les protections sociales, les conditions d’une relance économique… Afin d’en préciser le contenu et d’en arrêter les modalités de la mobilisation, elles se réuniront à nouveau le 15 décembre 2008 et le 5 janvier 2009. « 

Read Full Post »

La prison en débat

prison_sante

Les organisations membres du Collectif pour la défense des libertés fondamentales vous convient à une réunion débat :

le mardi 25 novembre 2008

à 20h30 à la Halle aux Toiles à Rouen

Interviendront, notamment, Maître Etienne NOEL, avocat, représentant de l’Observatoire International des Prisons.

Read Full Post »

Ce 22 novembre 2008, plus de 100 rassemblements ont été organisés dans toute la France afin d’une part de manifester son attachement à un service public postal profondément renouvelé et d’autre part de s’opposer à la privatisation annoncée de La Poste en 2010.

A Rouen, 1000 personnes ont répondues à l’appel des syndicats, partis de gauche, associations.

Cette journée est une étape dans la mobilisation qui grandie. Toutes les semaines, les militants du comité rouennais contre la privatisation de La Poste organisent des rendez-vous devant les différents bureaux de la ville, rencontrent les postiers et usagers, font signer des pétitions…A ce jour, sur Rouen, le Comité a récolté près de 1000 signatures contre la privatisation et pour un service public modernisé de La Poste. Dans les semaines à venir, de nombreux rendez-vous seront proposés. Rendez-vous sur ce blog afin d’avoir toutes les infos.

Read Full Post »

stop violencesLes militants en faveur des droits des femmes ont choisi en 1981 la date du 25 novembre comme journée de lutte contre la violence, en mémoire des trois soeurs Mirabal, militantes dominicaines brutalement assassinées sur les ordres du chef de l’État, Rafael Trujillo (1930-1961).

 

En 2007, tous les trois jours, une femme est morte de violence conjugale en France. En 2005-2006, 130 000 femmes ont été violées. Plus de 65% des victimes de violence au travail sont des femmes. On a recensé 70 000 femmes menacées de mariages forcés en 2005-2006. On estime que seulement 2% des femmes victimes de violence portent plainte.

Ces chiffres effarants montrent à quel point il est urgent de réagir, en adoptant et en appliquant des mesures concrètes comme l’ont déjà fait l’Espagne et la Suède. Dans cette logique, le parti communiste soutient et défend la proposition d’une loi cadre contre les violences faites au femmes.

Rédigée par le Collectif national pour le droit des femmes et soutenues pas d’autres associations féministes, la loi a été déposée au Sénat le 4 décembre 2007 par le Groupe Communiste Républicain et Citoyen et à l’Assemblée nationale le 20 décembre 2007 par le Groupe de la Gauche Démocratique et Républicaine. Elle n’a pourtant toujours pas été inscrite à l’ordre du jour, ni de l’Assemblée, ni du Sénat.

A l’occasion de la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, le Collectif national pour les Droits des Femmes organise un colloque « la loi cadre étonne, ravit, interpelle, offusque » le samedi 22 novembre, à l’ Assemblée nationale. Une pétition a été lancée pour que la loi soit inscrite à l’ordre du jour de l’Assemblée nationale et du Sénat.

Diverses initiatives se dérouleront partout en France pour alerter l’opinion et les pouvoirs publics, pour relancer le débat nécessaire sur la loi cadre contre les violences faites aux femmes.

A Rouen, le CIDFF (Centre d’Information sur les Droits des femmes et des Familles) invite à assister à la conférence « violences sexuelles et sexistes au travail » organisée avec l’Association Européenne contre les Violences faites aux Femmes au Travail, vendredi 28 novembre de 9h à 12h, salle Erignac à la Préfecture.

 

Dans l’Humanité du 20 novembre 2008:

http://www.humanite.fr/2008-11-19_Societe_Les-femmes-premieres-victimes-de-la-violence

Read Full Post »

Older Posts »