Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for octobre 2008

Lors de l’examen d’une délibération sur la vidéosurveillance au dernier conseil municipal , le groupe des élus communistes et citoyen a défendu un amendement qui a été adopté par la majorité municipale. Tout en se félicitant de la réponse favorable à sa demande formulée au conseil municipal du 26 septembre dernier, cet amendement souhaitait que soit précisé les contours de ce comité qui aura non seulement pour mission de veiller au respect des règles de déontologie et d’informer les citoyens, mais aussi de procéder à « une évaluation sur l’efficacité en matière de prévention et de dissuasion de ce dispositif ». Ce comité qui devient un Comité d’éthique et d’évaluation du dispositif de vidéosurveillance des espaces publics de la ville de Rouen sera ouvert aux élus des différentes sensibilités politiques, à des personnalités qualifiées et à des représentants d’associations de défense des droits de l’homme. Une délibération ultérieure précisera les missions et la composition de ce comité. Les élus communistes qui confirment leur appréciation négative du système de vidéosurveillance créé par la précédente municipalité (lire la déclaration) se félicitent de la création de ce comité qui doit permettre de renforcer les garanties aux libertés publiques et de procéder à une évaluation partagée de l’efficacité et de l’utilité de ce dispositif..
Le comité ATTAC Rouen nous informe qu’il organise un café citoyen sur le théme : Edvige, vidéo-surveillance, biométrie… : contrôle de la population : jusqu’où? le jeudi 30 octobre à 19h au Café de l’Epoque, 42 rue Armand Carrel, 76000 ROUEN

Read Full Post »

 

Dans le cadre du débat sur les motions d’urgence, le conseil municipal du 25/10 a adopté plusieurs motions:

 

Une motion contre le projet de loi Boutin sur le logement présentée par le groupe communiste et citoyen au nom de la majorité municipale : 2008-10-motion-logement (adoptée)

 

Une motion sur les finances de la ville présentée par la majorité municipale: 2008-10-motion-finances(adoptée)

 

Une motion sur le service minimum d’accueil dans les écoles présentée par les groupes PS et Verts: 2008-10-motion-sma (adoptée, abstention des élus PCF et citoyen)

 

Le groupe communiste et citoyen s’est abstenu compte tenu de l’ambiguité du texte de la motion . Cette loi vise à réduire le droit de grève des enseignants et ne permet pas un accueil en toute sécurité des enfants. Nous considérons que la ville ne devrait pas appliquer ce service minimum en cas de grève comme l’on fait des maires de gauche. La droite invoque le principe républicain pour exiger le respect de cette loi , elle se tait par contre quand des Maires n’appliquent pas la loi SRU et l’obligation de réaliser 20% de logements sociaux dans les communes. Ce refus d »appliquer la loi ne fait dans ce cas jamais l’objet d’un recours des Préfets.  

 

Une motion de soutien à la radio HDR (adoptée à l’unanimité)  

 

Read Full Post »

« La mobilisation des villes et des populations a enfin payé : la dotation de solidarité urbaine (DSU) sera maintenue l’année prochaine. Mais attention : le gouvernement maintient son projet de réforme pour 2010 et confirme les attaques majeures contre les finances locales.À Rouen, rappelons le, c’est 2,3 millions d’euros que le gouvernement voulait nous confisquer chaque année.

Ce projet de suppression n’est pas abandonné pour autant : il est repoussé à 2010 dans le cadre d’une réforme globale des dotations de l’État qui ne peut que nous inquiéter. D’autant que Nicolas Sarkozy a déjà annoncé l’exonération de la taxe professionnelle pour les nouveaux investissements des entreprises : un pas de plus vers sa disparition, dont la droite et le MEDEF rêvent.Cela revient ni plus ni moins à reporter la charge sur les familles, dont le pouvoir d’achat est déjà bien entamé. Et c’est encore une exonération pour les entreprises qui pourtant bénéficient en cette période de crise des largesses de l’État.

En privant les communes de tout moyen financier, c’est leur autonomie politique qui est remise en cause, leur capacité à mener des politiques différentes de celles de l’État. Les élus communistes restent mobilisés pour obtenir les moyens nécessaires pour répondre aux besoins des Rouennais.

 

Read Full Post »

Un nouveau suicide vient d’avoir lieu, qui porte à quatre-vingt onze le nombre de personnes qui se sont donné la mort en prison depuis le début de l’année.

Comment ne pas voir que l’ensemble de la politique pénale menée par la Garde des Sceaux à la suite de ses prédécesseurs depuis 2002, a rendu de plus en plus calamiteuses les conditions d’incarcération et plus globalement la situation des détenus dans les prisons françaises. A Rouen comme ailleurs.

Aujourd’hui, la Garde des Sceaux doit entendre les voix qui s’élèvent dans l’ensemble des professions judiciaires et pénitentiaires. Un véritable travail de réflexion et d’élaboration d’une politique pénale qui se ne soit pas tournée vers la seule répression et l’enfermement et qui soit dotée des moyens nécessaires doit être engagé.

Le projet de loi pénitentiaire devrait enfin venir en débat début 2009. Or, le moins qu’on puisse dire est, qu’en l’état, il ne répond pas à ces ambitions.

C’est pourquoi les élu-es communistes de Rouen apportent leur soutien aux magistrats et à leurs organisations syndicales qui se sont mobilisé ce 23 octobre.

Communiqué du Syndicat de la magistrature ICI

Read Full Post »

L’alerte transmise par les salariés de la Radio HDR indique clairement ce qu’il se passe à l’heure actuelle dans notre pays : la vitalité de la vie démocratique, fortement animée par le secteur associatif, est extrêmement fragilisé.

Le contexte socio-économique dans notre pays doit nous engager à passer un nouveau cap dans la relation entre les associations et les pouvoirs publics afin que le monde associatif dispose de moyens nécessaires à son développement.

Les associations répondent au besoin d’action de proximité, ceci représente une véritable force de notre République. L’action de la radio HDR en est une parfaite illustration: cette association, après ses 10 ans d’activités dans notre ville et notre agglomération a démontré son utilité sociale.

Les élu-es communistes de Rouen, conscients du rôle majeur joué par cette association sur notre territoire, mais aussi par d’autres, souhaitent interpeller le gouvernement sur la nécessité de donner aux collectivités locales les moyens financiers permettant de sécuriser les associations.

Ce qui est fait pour sécuriser le système bancaire avec l’attribution de plusieurs centaines de milliards d’euros doit être fait pour les associations dont l’utilité sociale est sans ambiguïté.

Rouen, le 22 octobre 2008

Read Full Post »

HDR en danger !

HDR est un média alternatif, ici on expérimente en permanence, on tente de trouver de nouvelles formes de fonctionnement, de nouvelles formes radiophoniques, on tente de répondre aux problématiques des quartiers dits populaires en offrant aux habitants la possibilité de s’exprimer.

Depuis 10 ans nous sommes installés dans une zone d’éducation prioritaire. La radio est un outil d’expression pour les habitants du quartier et de l’agglomération de Rouen. C’est aussi un outil d’information, de création et de dialogue entre générations, entre les différentes populations.

Nous favorisons la mixité, l’insertion et nous tissons du lien social sur les Hauts-de-Rouen. HDR porte une offre alternative, un regard différent sur le monde qui nous entoure, une programmation musicale qu’on ne peut trouver nulle part ailleurs. Nos valeurs, elles habitent le slogan que l’on peut entendre régulièrement sur notre antenne. C’est le mix des cultures. Nos valeurs, elles sont portées surtout par les notions d’économie sociale et solidaire.

HDR compte plus de cent bénévoles, une cinquantaine d’émissions, 20 salariés dont 17 contrats aidés qui assurent le bon fonctionnement de l’antenne et 4 heures de programmes quotidiens. Depuis le début, nous travaillons en étroite collaboration avec les écoles, de nombreuses associations et salles de spectacles qui se battent pour faire tomber les murs de la ségrégation urbaine et sociale.

Au moment où les Etats débloquent des milliards d’euros pour sauver les banques et le monde de la finance, les associations font face à des difficultés financières qui mettent leur vie en danger. Ces difficultés sont-elles dues à la crise financière ou à une politique qui méprise le monde associatif ?

Aujourd’hui la radio HDR est en danger.

Depuis un mois, nos salaires sont bloqués. Les voyants sont au rouge et les micros s’éteignent. Nous sommes aujourd’hui sous la menace d’un dépôt de bilan qui pourrait bien voir la mort d’HDR. Faire disparaître HDR, c’est bâillonner encore plus les habitants des banlieues. C’est également réduire un peu plus une liberté d’expression trop souvent mise à mal.

Pour compléter ce sombre tableau, le passage à la nouvelle norme numérique (la Radio Numérique Terrestre), décidé par le CSA, va engager des frais importants d’équipement et de fonctionnement que de nombreuses radios en France ne pourront pas payer. Elles sont condamnées à disparaître.

Si les caisses sont vides, il faut aujourd’hui expliquer au monde associatif qu’il doit se débrouiller par ses propres moyens ou bien lui donner les moyens de continuer à remplir ses missions de service public. Il est à l’ordre du jour de réfléchir au financement pérenne d’un média alternatif comme à celui des associations.

Nous appelons à une mobilisation autour du financement des associations et d’un média associatif à Rouen. Sur notre antenne dès ce mardi nous recevrons des responsables d’associations des Hauts-de-Rouen : Mer & Campagne, Interm’Aide Emploi, l’ACS, l’APMAR, le Comité de Coordination de la Grand’ Mare, Solidarité Plateau). L’antenne sera ouverte à tous ceux voulant témoigner ou apporter leur soutien à la Radio.

Un point presse est prévu le vendredi 24 octobre devant la Préfecture à 11h pour plus d’informations. Nous appelons également à une manifestation de soutien le samedi 25 octobre à 14h, place de la Cathédrale.

Le personnel salarié de la Radio HDR

Read Full Post »

EAU

Le rapport annuel sur le prix et la qualité du service public de l’eau de l’Agglomération rouennaise a été présenté récemment aux élu-es de l’Agglo, il est consultable ICI.

Le Collectif Eau publique a réagit par un communiqué et lancé un appel aux élu-es de notre agglo, appel signé par le groupe des élu-es PCF de Rouen.

Read Full Post »

Older Posts »